Dons du sang : une pénurie fin juillet ?

  • A
  • A
Dons du sang : une pénurie fin juillet ?
Partagez sur :

L'APPEL - Les fortes chaleurs ont entraîné un recul des dons encore plus important que d'habitude.

Chaque été, les réserves en produits sanguins accusent une forte baisse. Mais cette année, à cause de la canicule, la situation est encore plus critique que d'habitude : à la mi-juillet, l'Etablissement français du sang enregistre un manque de 25.000 poches de sang.

Un manque de 10.000 donneurs par jour. Place de la République, à Paris, les donneurs ne se bousculaient pas lundi devant le chapiteau installé pour une collecte. De fait, il manque actuellement 10.000 donneurs par jour. "On n'arrive pas à mobiliser suffisamment de monde : c'est particulièrement vrai en région parisienne et en région PACA où la canicule a été particulièrement importante", explique Djamel Benomar, responsable de la collecte de sang. "Tout est fait pour qu'il n'y ait pas de pénurie", précise-t-il en insistant : "on ne va pas attendre que nos stocks soient à zéro pour faire appel aux donneurs".

Départs en vacances et chaleur en cause. Avec les vacances, les donneurs sont plus rares. Mais cette année, ce phénomène s'est conjugué aux fortes chaleurs. "Quand il fait plus chaud, on se fatigue plus vite et quand on donne son sang, on se fatigue encore plus. Il faut boire beaucoup d'eau après et on se remet vite!", raconte Clémence, allongée sur un brancard.  

Pour inciter les vacanciers, l'établissement français du sang a installé plusieurs points de collecte sur les plages et les lieux de vacances. En Bourgogne, il faudrait 3.000 donneurs par semaine.


Comment ça marche : le don de sang ?par Europe1fr