Dons aux associations : "Il y a deux dispositifs déductibles"

  • A
  • A
Dons aux associations : "Il y a deux dispositifs déductibles"
Partagez sur :

GÉNÉROSITÉ - Invitée sur Europe 1 mercredi, la présidente de France Générosité a détaillé les dispositifs permettant une exonération d'impôts après un don. 

INTERVIEW

Il ne reste plus que deux jours aux personnes qui voudraient effectuer un don à une association et bénéficier d'une exonération sur leur prochaine feuille d'imposition. Les Français ont en effet jusqu'au 31 décembre pour faire jouer ce mécanisme. Et les appels aux dons des associations, à l'instar de celui des Restos du cœur mercredi sur Europe 1, se multiplient.

Deux mécanismes de déductibilité fiscale. "Il y a deux dispositifs déductibles", a détaillé, au micro d'Europe 1, Françoise Sampermans, présidente du syndicat France Générosité, qui regroupe un peu plus de 80 associations. "Celui sur l'impôt sur le revenu permet de déduire 66% du don effectué." Pour les personnes soumises à l'ISF, "cela peut grimper jusqu'à 75% du montant du don". Une seule condition : verser l'argent à une association agréée, reconnue d'intérêt général.

Pas d'impact des attentats. Françoise Sampermans rappelle que la période des fêtes est généralement fructueuse pour les associations. "40% des dons sont faits dans les derniers mois de l'année, et particulièrement au mois de décembre". Si Olivier Berthe, le président des Restos du cœur, avait observé une baisse des dons après les attentats du 13 novembre, Françoise Sampermans n'a pas le même sentiment. "Globalement, la générosité est restée assez soutenue", a-t-elle affirmé. "Les donateurs sont restés fidèles, ils augmentent même leurs dons dans ces moments de solidarité et de mobilisation."