Plus que deux départements en alerte neige et verglas

  • A
  • A
Plus que deux départements en alerte neige et verglas
Météo France jugeait samedi matin les chutes de neige "globalement conformes aux prévisions" (photo d'illustration). @ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Au lendemain de la tempête, l'alerte orange ne concerne plus que l'Ain et l'Isère. 

Selon Météo France dans son bulletin de 10h, deux départements de l'Est de la France étaient toujours samedi matin en état d'alerte en raison de chutes de neige et de risques liés au verglas.

"Des difficultés de circulation". Prévu jusqu'à 12h, cet épisode neigeux est, selon Météo-France, "suffisamment notable pour engendrer des difficultés de circulation et perturber certaines activités économiques". "Sur l'Ain et l'Isère, des chutes de neige faibles à modérées se poursuivent jusqu'en plaine en cette matinée de samedi. Dans la nuit de vendredi à samedi, il est tombé 5 à 10 centimètres en plaine (quasi rien sur la bordure ouest des départements), voire 15 cm, vers Grenoble, le col de La Rossatière, le col de Ceignes. Et sur les massifs, 20 à 30 cm", précise-t-on.

L'organisme a levé l'alerte sur les départements du quart nord-est du pays, ainsi que sur la Haute-Corse, menacée par des vents très violents. "Sur les Ardennes, la Lorraine, la Bourgogne et la Franche-Comté, les chutes de neige significatives ne concernent plus les secteurs de plaine, mais se poursuivent encore sur les premiers reliefs des Vosges et du Jura. Il s'agit le plus souvent de neige humide tenant au sol, plus localement de neige lourde tenant très difficilement", ajoute Météo-France. L'organisme observe des températures "généralement comprises entre 0 et 1 degré, localement entre -2 et 0 degré dès les premières hauteurs".

35.000 foyers privés d'électricité. Samedi matin, environ 35.000 foyers restaient privés d'électricité dans plusieurs régions du nord de la France, la Normandie et la Picardie étant les plus touchées, après la tempête qui a traversé le pays jeudi soir et vendredi matin, selon le gestionnaire du réseau de distribution d'électricité Enedis.

Le passage de la tempête baptisée Egon a fait vendredi un mort à Saint-Jeannet (Alpes-Maritimes), une femme victime de la chute d'un arbre. Vendredi soir, 35.000 foyers étaient privés d'électricité, essentiellement en Normandie et en Picardie. Au plus fort de la tempête, plus de 330.000 foyers avaient été touchés par les coupures.