Dix ans de prison requis contre l'ex-"braqueur des stars"

  • A
  • A
Dix ans de prison requis contre l'ex-"braqueur des stars"
Le "braqueur des stars" a déjà passé 30 ans derrière les barreaux.@ DAMIEN MEYER/AFP
Partagez sur :

Redda Boughanem est jugé pour extorsion et séquestration en bande organisée. Selon son témoignage, il voulait récupérer de l'argent que ses victimes lui avaient volé.

Après trente ans passés derrière les barreaux, le "braqueur des stars" risque de retourner en prison. L'avocate générale a requis dix ans de réclusion criminelle mardi à l'encontre de Redda Boughanem, cerveau présumé d'une affaire d'extorsion et séquestration en bande organisée jugée devant les assises de Paris. A l'issue de huit jours de procès, l'avocate générale Sylvie Kachaner a désigné Boughanem comme l'homme qui "tire les ficelles, qui a le pouvoir et la puissance". Il est jugé depuis le 30 août au côté de six acolytes, pour lesquels l'avocate générale a réclamé des peines allant de 18 mois de prison assortis d'un sursis avec mise à l'épreuve à sept ans de prison.

Il se dit lui-même victime de "voyous". Les faits remontent au 10 octobre 2012. Dans une chambre de l'hôtel 4 étoiles Concorde Montparnasse à Paris, des clients, à qui Boughanem a fait miroiter une cargaison de smartphones dernier cri à prix cassés sont ligotés et braqués. Boughanem a expliqué lors du procès qu'il connaissait ses victimes, des "voyous" eux aussi, à qu'il avait confié son argent, mais qui l'avaient "berné". Selon sa version, ces hommes ne savaient pas qu'il était au courant que son argent avait disparu. Il a alors monté ce coup pour récupérer son bien.  

30 ans de prison derrière lui. C'est la présence sur les lieux de Charly Amsellem, un commerçant, qui a permis de révéler l'arnaque. A l'affût de bons plans, il avait eu vent de la vente de smartphones par un contact, et s'était rendu à l'hôtel pour faire affaire avec Boughanem. Il s'était retrouvé lui aussi menacé et braqué. Son récit à la police, confirmé en partie par la vidéosurveillance de l'hôtel, avait permis de mettre les enquêteurs sur la piste du braqueur et de ses complices.  A 46 ans, Boughanem, 17 condamnations au casier et 30 ans de prison derrière lui, est bien connu de la justice. Dans les années 90, la presse l'avait qualifié de "braqueur des stars" quand il se faisait passer pour un émir du Golfe pour extorquer de l'argent à des comédiens ou au producteur du boy's band 2Be3. Boughanem, qui a reconnu les faits, encourt la réclusion criminelle à perpétuité.