Disparus d'Orvault : le point sur l'enquête jeudi

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Après la découverte de la carte vitale et d'un pantalon de la fille Troadec dans le Finistère et de traces de sang en quantité dans le pavillon d'Orvault, les investigations se poursuivent.

C'est le premier signe après deux semaines de disparition. La carte vitale de Charlotte Troadec, la fille de la famille disparue, a été retrouvée mercredi dans un pantalon à Dirinon, près de Brest, dans le Finistère.

Le berceau familial des Troadec. C'est une joggeuse qui a découvert le pantalon dans un fossé, avec la carte vitale dans l'une des poches. Dirinon se trouve à 280 kilomètres d'Orvault, où habitaient les Troadec, mais ce secteur du Finistère est le berceau familial des deux parents. D'après le quotidien Le Télégramme, Sébastien, le fils de la famille, s'était récemment rapproché de sa tante maternelle résidant à Landerneau. Le sens à donner à la présence ici des affaires de Charlotte est un nouveau point d'interrogation pour les enquêteurs qui n'ont toujours pas trouvé la moindre trace de sang de la jeune fille dans la maison d'Orvault.

Du sang un peu partout. Les investigations très poussées menées mercredi dans le pavillon ont révélé de nouvelles marques sanguines un peu partout et en grande quantité, du sang venant surtout du père et de la mère et en moindre proportion de Sébastien. Mercredi, les enquêteurs finistériens ont tenté en vain, de retrouver la Peugeot 308 grise du fils Troadec. Soixante-dix gendarmes ont été déployés dans une zone boisée à proximité de laquelle se trouve un cours d'eau. Un nouveau ratissage est programmé dès jeudi matin.