Disparus d'Orvault : le fils de la famille suspect numéro 1

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Dans l'enquête des disparus d'Orvault, les enquêteurs ne rejettent aucune piste mais s’intéressent particulièrement au fils aîné, apparemment déprimé.

Les quatre membres de la famille Troadec restent introuvables. Dans l'enquête de cette disparition d'Orvault, près de Nantes, toutes les hypothèses restent envisagées par les enquêteurs, au lendemain de l'ouverture d'une information judiciaire. Pourtant les enquêteurs semblent cibler plus particulièrement un des membres de la famille : Sébastien, le fils aîné, contre qui un avis de recherche a été envoyé la semaine dernière sur tout le territoire.

Un avis de recherche contre le fils aîné. Cet avis de recherche a été diffusé à tous les services de police et de gendarmerie de France vendredi dernier, au lendemain de la découverte de la disparition de la famille. Sur le document qu'Europe 1 a pu se procurer, est indiqué que la recherche s'effectue dans le cadre d'une affaire de meurtres. L'avis présente donc à ce stade le fils comme le suspect numéro 1. Il est, dit le texte, "soupçonné d'avoir mis en place un funeste projet visant à supprimer les membres de sa famille et peut-être lui-même." Sa Peugeot 308 gris clair est par ailleurs activement recherchée.

Déprimé. Les enquêteurs ne se concentrent pas uniquement sur l'aîné des enfants Troadec, car le jeudi 16 février, jour de la disparition de toute la famille, Sébastien et Charlotte, sa sœur, ont des échanges à partir de 20h avec des amis sur internet. A 23h31, Sébastien est en liaison avec une certaine Alexandra, indique France 2. Sébastien, qui pensait échouer à son BTS, questionne, visiblement déprimé : "Ça t'es déjà arrivé d'en avoir marre de plein de choses mais, genre, d'un coup ? Moi, je crois que ça m'arrive, là."