"Paris est aujourd'hui la capitale du monde"

  • A
  • A
"Paris est aujourd'hui la capitale du monde"
@ BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :

L'ESSENTIEL - Les dirigeants d'une soixantaine de pays seront présents à Paris pour défiler aux côtés de centaines de milliers de Français, après les attentats des derniers jours.

Les yeux du monde entier sont rivés sur la France, dimanche. Des centaines de milliers de personnes et parmi eux, une soixantaine de personnalités politiques étrangères, de l'Allemande Angela Merkel au Britannique David Cameron en passant par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, le président palestinien Mahmoud Abbas ou le roi de Jordanie, sont attendus dans les rues de Paris. Le rassemblement entend rendre hommage aux victimes des attentats de ces derniers jours - à Charlie Hebdo, Montrouge et porte de Vincennes.

>> LIRE AUSSI - Cinq choses à savoir sur les marches de dimanche

• Une longue matinée à l'Elysée

Avant la marche qui devrait commencer à 15h dans l'Est parisien, François Hollande doit recevoir une soixantaine de chefs d'Etats et de gouvernement étrangers à l'Elysée, dans la matinée. Une réunion internationale sur le terrorisme doit se tenir avec onze ministres européens de l'Intérieur et le ministre américain de la Justice.



Le président français doit également recevoir, en compagnie du Premier ministre, les représentants de la communauté juive, prise pour cible par Amedy Coulibaly lors de sa prise d'otages dans une épicerie casher. Avant cela, il a réuni ses ministres à l'Elysée : "Paris est aujourd'hui la capitale du monde. Le pays tout entier va se lever vers ce qu'il a de meilleur", leur a-t-il lancé.

A 15h, François Hollande deviendra le deuxième président de la Ve République à participer à une manifestation. Seul François Mitterrand en 1990 avait battu le pavé après la profanation d'un cimetière juif à Carpentras.

>> LIRE AUSSI - Un président dans la rue, c'est déjà arrivé ?

• 23 marches et plus encore

perpignan
Si les caméras du monde entier sont rivées sur le rassemblement de Paris, des dizaines d'autres marches sont prévues en France, mais aussi à l'étranger. A Lyon, Marseille, Strasbourg, mais aussi à Nouméa, Tours, à Clermont-Ferrand ou encore à Cannes, des Français vont défiler pour manifester leur soutien aux victimes des attentats. Difficile de comptabiliser le nombre de Français qui seront dans la rue, dimanche. Mais selon les organisateurs et la police 40.000 personnes ont marché à Perpignan et 14.000 à Tarbes. Des chiffres exceptionnels pour deux villes qui abritent respectivement 110.000 et 40.000 habitants.  A Saint-Étienne, ils sont 60.000. A Madrid, mais aussi à Londres et Vienne, des Européens seront également rassemblés. Lisbonne, Lausanne, Stockholm et Athènes marcheront également contre le terrorisme.

>> LIRE AUSSI - Quelle sécurité pour la marche, dimanche, à Paris ?

• On défile dans quel ordre ?

Familles et proches des victimes, chefs d'Etat et de gouvernement, dirigeants d'organisations internationales, responsables politiques, syndicaux et religieux, et enfin les anonymes : c'est dans cet ordre que défileront à Paris les participants à la manifestation de dimanche. Lorsque le cortège croisera la rue du Chemin Vert, il sera rejoint par François Hollande accompagné de la cinquantaine de dirigeants internationaux invités, ainsi que son prédécesseur Nicolas Sarkozy et les ex-Premiers ministres français. Ce groupe se placera immédiatement derrière les familles et proches des victimes et suivra la manifestation jusqu'à la place Léon-Blum, où se trouve la mairie du 11e arrondissement.  François Hollande et ses invités quitteront alors le cortège pour rejoindre l'Elysée.