Deux des trois casseurs de Poitiers remis en liberté

  • A
  • A
Deux des trois casseurs de Poitiers remis en liberté
Partagez sur :

Deux étudiants, qui avaient écopé d'un mois ferme pour les dégradations perpétrées dans la ville le 10 octobre, ont été relâchés vendredi.

Deux étudiants de 20 ans ont été relâchés vendredi par la cour d'appel de Poitiers, contre l'avis de l'avocat général. Samuel Bastard et Jean-Salvy Compte avaient été condamnés le 12 octobre à six mois de prison dont un ferme pour des violences et des dégradations perpétrées à Poitiers deux jours plus tôt.

En revanche, la demande de Patrick Dubreaucq, 51 ans, condamné à huit mois de prison dont quatre fermes, a été rejetée. Son procès en appel se tiendra le 19 novembre. Pour les deux étudiants, la date du 10 décembre a été retenue.

Poitiers avait été la proie de véritables scènes de guerre civile le 10 octobre. Profitant d’une manifestation contre le transfèrement de prisonniers, des casseurs avaient jeté des projectiles, cassé des vitrines, jeté des gaz lacrymogènes... Huit hommes avaient été jugés en comparution immédiate, trois condamnés à de la prison ferme.

> Les casseurs de Poitiers écrivent au Monde