Des tags antipolice dans l'université Panthéon-Sorbonne

  • A
  • A
Des tags antipolice dans l'université Panthéon-Sorbonne
Ces tags, découverts à l'université de la Sorbonne, vont être visés par une plainte. @ GUILLAUME HORCAJUELO / POOL / AFP
Partagez sur :

Le ministre de l'Intérieur a porté plainte mercredi, au lendemain de la découverte de ces quatre tags. 

Quatre tags antipolice ont été découverts mardi à l'intérieur de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne dans le 13e arrondissement de Paris, a-t-on appris mercredi de source policière confirmant une information du Parisien. Le ministre de l'Intérieur a annoncé mercredi qu'il avait porté plainte.

"Un bon flic est un flic mort".Sur sa page Facebook, le syndicat Alliance a publié des photos (plus disponible mercredi) des tags écrits en noir ou en rouge sur les murs des couloirs de l'université, rue de Tolbiac, avec comme slogan "Frapper vite, frapper fort, un bon flic est un flic mort", ou encore "J'ouvre une bouteille à chaque fois qu'ils ferment le cercueil d'un flic". Le syndicat dénonce des "tags insupportables" et réclame "une réaction des autorités de l'État". 



Une "apologie de crimes" pour Cazeneuve. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé mercredi qu'il portait plainte après cette découverte. Ces inscriptions sont "constitutives d'apologie de crimes contre des policiers", dit le ministre dans un communiqué. "Les auteurs de ces inscriptions seront identifiés et interpellés" et "devront en répondre devant la justice", assure-t-il.

Bientôt une plainte. Des constatations ont été faites par le commissariat du 13e arrondissement, selon la source policière et "une plainte devrait être déposée" mercredi matin. Les tags ont été découverts alors que le matin même, plusieurs centaines de policiers se rassemblaient en silence devant les commissariats de France, en solidarité avec leurs collègues attaqués samedi sans l'Essonne.