Des pièces du Concorde vendues aux enchères à Toulouse

  • A
  • A
Partagez sur :

Près d'un millier de pièces du Concorde, fleuron déchu de l'aviation française, seront bientôt vendues aux enchères à Toulouse. De quoi ravir les collectionneurs.

Cela fait maintenant treize ans que le Concorde a été retiré de la circulation aérienne. Fruit de la recherche aéronautique franco-britannique, cet avion supersonique au profil élancé a fortement marqué les esprits. Pourtant, le Concorde n'a vécu que 27 ans.

Treize ans après le dernier vol, une vente aux enchères de près de mille pièces du Concorde permettent aux nostalgiques de remonter le temps. Quand on feuillette le catalogue, on trouve des sièges de Concorde à partir de 2.500 euros, des porte-stylos dès 15 euros, des ceintures de sécurité, de la vaisselle en porcelaine ou des menus pour les repas servis à bord. Le commissaire-priseur Marc Labarbe a également réuni toutes sortes de cadrans, altimètres, jauges de carburant et le fameux "machmètre" pour indiquer quand l'avion supersonique atteignait la vitesse Mach 2.

Avis aux collectionneurs. Pour toutes ces pièces, il y a des acheteurs. "En réalité, ce ne sont pas des acheteurs. Ce sont des passionnés", corrige Marc Labarbe. "Il y a des collectionneurs, des nostalgiques... Beaucoup de gens veulent une pièce, un souvenir du Concorde. Ça touche vraiment toute une génération." Mais le célèbre avion pourrait également trouver une nouvelle vie... dans nos maisons ! "On a aussi sollicité les architectes puisque les designers peuvent très bien intégrer des pièces du Concorde dans un intérieur. Il est très probable que des jeunes achètent des pièces de structure pour les transformer en meubles."

Pour ceux qui rêvent de toilettes supersoniques, un abattant de cuvette de toilette de Concorde est également mis en vente. Mais sachez que la dernière pièce de ce type s'est échangée à plus de 2.500 euros. Les pièces seront exposées à partir du 22 octobre et la vente aux enchères se tiendra les jeudi 3 (à 10 heures et 15 heures), vendredi 4 (15 heures) et samedi 5 novembre 2016 (15 heures) à l'Hôtel des ventes Saint-Aubin à Toulouse.


Le Concorde, un fleuron déchu

Paris-New York en 3h30. Les premiers vols commerciaux ont lieu en 1976. Presse et passagers s'enthousiasment devant cette "fusée" : avec une vitesse de croisière de Mach 2 (deux fois la vitesse du son), le Concorde relie Paris à New York en trois heures et demie. Malgré un succès immédiat, il devient progressivement clair que le Concorde n'est pas rentable financièrement : trop coûteux à entretenir et trop gourmand en carburant pour ses cent et quelques passagers.

Crash fatal. Le coup fatal lui est porté par l'accident du vol 4590 d'Air France, resté gravé dans les mémoires. Le 25 juillet 2000, un Concorde de la compagnie française en direction de New York, s'écrase une minute et vingt-huit secondes après le décollage, sur un hôtel de Gonesse. Le crash fait 113 victimes. Surtout, il fait peur aux clients qui ne sont plus prêts à débourser le prix exorbitant des billets.