Des militants de Greenpeace et ANV COP21 redécorent des stations essence Total

  • A
  • A
Des militants de Greenpeace et ANV COP21 redécorent des stations essence Total
Des militants écologistes ont redécoré vingt stations Total en France.@ JEFF PACHOUD / AFP
Partagez sur :

Greenpeace et ANV COP21 ont mené une action contre vingt stations Total pour alerter sur un projet de forage au large du Brésil.

Changement de décor pour vingt stations essence Total partout en France. Des militants des associations Greenpeace et ANV COP21 ont redécoré samedi plusieurs stations du groupe pétrolier français afin d'alerter sur son projet de forage au large du récif de l'Amazone, au Brésil.

Les actions, menées dans le calme et sans heurts, ont consisté à coller des pancartes en forme de poisson, de tortue, de corail et peindre des motifs et des slogans sur la façade des stations essence à Paris, Strasbourg, Rouen, Nice, Lille, Bordeaux, Dijon, Rennes, Nancy, Metz, Montpellier, Lyon, Nantes, Limoges et Bayonne.

Projet contesté. Des actions similaires ont eu lieu au Luxembourg, au Brésil, en Malaisie, aux Pays-Bas et en Turquie. Le projet d'exploitation pétrolière de Total est critiqué par les associations écologistes qui évoquent un risque de marée noire. "Notre priorité est de préserver cet écosystème unique de toute activité à risque", a indiqué Greenpeace dans un communiqué. "Total souhaite devenir la major de l'énergie responsable ? Une telle ambition n'est pas compatible avec ce projet d'extraction de pétrole offshore, extrêmement nuisible pour le climat." En mars, des militants de Greenpeace avaient déjà déversé 3.000 litres de mélasse devant la tour Total à La Défense pour protester contre le projet brésilien.