Des centaines d'étudiants manifestent et réclament plus d'argent pour les facs

  • A
  • A
Des centaines d'étudiants manifestent et réclament plus d'argent pour les facs
@ AFP
Partagez sur :

Des centaines d'étudiants défilaient vendredi après-midi à Paris, de Jussieu à Bercy, pour réclamer une rallonge budgétaire.

Des centaines d'étudiants défilaient vendredi après-midi à Paris, de Jussieu à Bercy, pour réclamer une rallonge budgétaire, après une rentrée universitaire marquée par des classes et des amphis surchargés et la précarité des enseignants-chercheurs.

"Ton budget nous fout les boules".  Sapin, ton budget nous fout les boules", clamaient les étudiants au sein du cortège en route vers le ministère de l'Economie et des Finances, occupé par le ministre Michel Sapin. Autre "tube" : "Mon beau Sapin, roi du budget, tu vas le recommencer".

"Notre génération n'accepte pas qu'au nom de l'austérité, on ait des conditions d'études qui soient dégradées", a déclaré William Martinet, président de l'Unef, première organisation étudiante. Face à la crise, les jeunes ont plus que jamais besoin d'un diplôme du supérieur, a-t-il fait valoir. "Cette année, on a 65.000 étudiants de plus. Et on sait que d'ici 2020 on aura 10% d'augmentation", a rappelé Alexandre Leroy, président de la Fage, autre syndicat étudiant. "Face à ça, on n'a pas de réponse structurelle et encore moins budgétaire", a-t-il déploré.

Quelques lycées bloqués à Paris. En amont de la manifestation de vendredi après-midi, quelques lycées ont été bloqués à Paris, avec des mobilisations d'ampleur variable selon le rectorat. L'Union nationale lycéenne (UNL) s'est associée au mouvement du supérieur, revendiquant un "droit à l'avenir" pour les adolescents, la limitation des effectifs par classe au lycée, la gratuité des transports pour aller en cours, une hausse des bourses, une consultation sur les rythmes... Le cortège comptait cependant peu de lycéens.