Depuis lundi, le code (de la route) a changé

  • A
  • A
Depuis lundi, le code (de la route) a changé
Depuis lundi, les candidats se frottent au nouvel examen du code de la route.@ AFP
Partagez sur :

Pour réussir l'examen du code de la route, les candidats devront parfois répondre à des questions sur l'éco-conduite ou les nouvelles technologies.

Les règles sont les mêmes mais les questions sont nouvelles. Depuis lundi, les candidats se frottent au nouvel examen du code de la route, dans le cadre de la réforme du permis de conduire. Pour réussir, les futurs automobilistes devront toujours obtenir 35 bonnes réponses sur les 40 posées. Ce qui change, ce sont donc les questions. Elles seront choisies parmi 1.000 contre 700 auparavant. L'objectif étant de mettre fin au bachotage et de privilégier l'adaptation aux diverses situations.

De nouveaux thèmes. Ainsi, le candidat peut désormais être interrogé sur de nouveaux thèmes concernant les usagers vulnérables (vélos, piétons...), le secourisme, les nouvelles technologies et l'éco-conduite. Ainsi,on pourra lui demander s'il faut lever le pied de l’accélérateur pour réduire sa consommation d'essence ou si l'appel d'urgence eCall permet d'être géolocalisé. 

Des tablettes pour répondre. Oublié le vieux boitier ! C'est sur tablette tactile que les candidats tentent à présent de donner la bonne réponse. 

Des séquences vidéos. Autre nouveauté technologique. Dès le 1er juin, des séquences vidéos seront également présentes parmi les questions.

De nouveaux examinateurs. Ce ne sont plus des inspecteurs du permis, mais des personnels d'entreprises agrées par l'Etat qui feront passer le code. La Poste et le groupe suisse d'inspection et certification SGS ont déjà fait savoir qu'ils demanderaient un agrément, dont les premiers seront délivrés courant mai. Les centres d'examen actuels laisseront progressivement la place à ceux des opérateurs, qui devraient être plus nombreux et offrir plus de créneaux, notamment le samedi.