Nos conseils pour bien rouler malgré la chaleur

  • A
  • A
Nos conseils pour bien rouler malgré la chaleur
Une autoroute.@ JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Partagez sur :

TOUS EN VOITURE - Dans un contexte de canicule qui devrait courir jusqu'à lundi, 3,5 millions de véhicules sont attendus sur les autoroutes en ce premier grand week-end de départ en vacances.

36 degrés à Paris, Bordeaux et Lyon, 38 à Clermont-Ferrand, 34 à Montpellier… Vendredi, l'Hexagone va encore beaucoup transpirer et la canicule devrait se poursuivre, selon Météo France jusqu'à lundi. Alors que 51 départements sont classés en vigilance orange canicule, les Français vont être nombreux à prendre la route en ce début de grandes vacances. Plus de trois millions de véhicules sont en effet attendus sur les routes ce week-end. Europe 1 vous donne quelques conseils pour prendre la voiture sans trop souffrir de la chaleur.



Partir tôt ou tard. Prendre la route dès potron-minet ou bien quand le Soleil se couche, c'est bien pour éviter les embouteillages mais aussi le coup de chaleur. Pensez à ne pas trop charger votre habitacle car ce dernier doit être le moins encombré possible pour que l'air circule. Équipez aussi vos fenêtres de pare-soleil ou de serviettes mouillés pour un maximum de fraîcheur.

La climatisation, plutôt peu que beaucoup. C'est tentant de mettre l'air conditionné au maximum. Mais les contrastes de températures ne sont pas bons pour l'organisme. L'idéal est de la mettre de manière modérée de façon à avoir cinq degrés de différence entre l'intérieur et l'extérieur de l'habitacle. Vous éviterez ainsi le choc thermique et vous souffrirez moins de la chaleur lors de vos pauses. Pour adapter l'organisme, il est même conseiller de baisser progressivement la clim' 15 minutes avant de prendre une pause.

Enfin, si vous êtes économes, n'allumez pas du tout la climatisation et contentez vous du ventilateur et des vitres ouvertes. L'air conditionné peut en effet augmenter de 40% la consommation de carburant.

Vous reprendrez bien un peu d'eau ? Si n'importe quel départ en voyage en été nécessite de la vigilance, en période de canicule, il faut redoubler d'attention, d'autant plus que les organismes sont déjà éprouvés après quatre jours de températures élevées. Une bonne nuit vous évitera de piquer du nez. Et une fois en route, il ne faudra pas lésiner sur la consommation d'eau. Privilégiez celles riches en sels minéraux. Alternative possible : la consommation de fruits riches en eau tels les melons ou les pêches.

Enfin, glissez dans le coffre une bonne vieille glacière ou bien amenez quelques pains de glace pour tenir compagnie à vos bouteilles.

S'habiller léger. Pour le conducteur et toute sa famille, prévoyez des tenues estivales pour ne pas trop souffrir pendant le voyage. Choisissez plutôt des habits en coton qui laissent respirer la peau et absorbent la transpiration, au contraire des tissus synthétiques.

auto1280

JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP


Des pauses régulières. La chaleur sollicite plus votre organisme qu'en temps normal. Raison de plus pour faire des pauses, au moins toutes les deux heures et toutes les heures si vous avez un enfant en bas âge. Si possible, garez votre voiture à l'ombre et profitez de l'ombrage des arbres des aires de repos.

Une attention particulière portée aux nourrissons. Si vous voyagez avec un enfant en bas-âge, soyez particulièrement vigilant. Les nourrissons, qui ne transpirent pas, sont en effet beaucoup plus sensibles que les adultes aux fortes températures. Il faut donc le faire boire du lait ou de l'eau pour éviter la déshydratation. Un brumisateur ou un gant mouillé passé sur le front et la nuque lui fera aussi le plus grand bien.

La voiture, elle aussi, souffre. Les vérifications de bon sens à faire avant un long voyage en voiture s'imposent encore plus en période de canicule. Les températures élevées éprouvent en effet les moteurs et les pneus.

Avant de partir, il faut donc bien vérifier les niveaux de liquide de freins et d'huile. Mais en cas de chaleur, c'est la batterie qui peut lâcher, surtout si elle date de plus de cinq ans. Et pendant le voyage, gardez l’œil sur le voyant de température. S'il s'allume, il est conseillé de ralentir, voir de s'arrêter et d'ouvrir le capot pour permettre au moteur de refroidir. Le risque de surchauffe du moteur est élevée surtout si vous êtes pris dans un embouteillage en plein soleil.

Vérifier ses pneus. La chaleur du bitume n'est pas bonne non plus pour les pneus. Avec à certains endroits de l'Hexagone des températures qui vont dépasser les 35 degrés, mieux vaut donc vérifier leur bon état et les surgonfler légèrement si votre véhicule est chargé.