Démantèlement de la "Jungle" : un premier car de mineurs est parti vers un centre dédié

  • A
  • A
Démantèlement de la "Jungle" : un premier car de mineurs est parti vers un centre dédié
@ AFP
Partagez sur :

Ils ont été dirigés vers un centre d'accueil et d'orientation créé à l'occasion du démantèlement du bidonville. 

Un premier car de mineurs est parti mercredi de la "Jungle" de Calais vers un centre d'accueil et d'orientation (CAO) dédié, une structure ad hoc a été créée à l'occasion du démantèlement du bidonville calaisien.  "Le car est parti vers la Meurthe et Moselle", depuis le centre d'accueil provisoire (CAP) où les mineurs sont logés dans des conteneurs, avec "une quarantaine de mineurs à bord", a précisé Pierre Henry, directeur général de France terre d'asile (FTDA), à l'issue d'une journée dont la préfète du Pas de Calais a assuré qu'elle marquait "la fin" du bidonville insalubre.

"40 mineurs transférés vers la Grande-Bretagne." Par ailleurs "40 mineurs devraient être transférés vers la Grande-Bretagne jeudi", a-t-il indiqué, s'ajoutant aux plus de 200 mineurs que Londres a accepté de prendre en charge depuis le début de la semaine dernière. Ce CAO-mineurs, déclinaison des centres d'accueil et d'orientation ouverts dans toute la France pour les migrants de Calais, aura pour spécificité d'offrir aux jeunes un accompagnement spécifique (éducateurs notamment), conformément à la législation sur la protection de l'enfance.

1.300 mineurs recensés sur la "Jungle". "D'ici quelques mois, ces jeunes seront réorientés vers l'aide sociale à l'enfance ou, si leur dossier est accepté, le transfert vers la Grande-Bretagne", a ajouté Pierre Henry. Selon un décompte de FTDA début octobre, près de 1.300 mineurs étaient recensés sur la "Jungle" dont 500 environ avec des liens familiaux au Royaume-Uni.