De Bordeaux à Paris et Lyon, nouvelle mobilisation pour le climat : "Ça fait 30 ans que personne ne fait rien"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Partout en France, samedi, des dizaines de milliers de personnes ont marché pour le climat, un mois après une première mobilisation d'une ampleur inédite. 

REPORTAGE

Plusieurs dizaines de milliers de personnes - 100.000 selon les organisateurs - ont marché samedi dans toute la France au nom de la lutte contre le réchauffement climatique, prolongeant la mobilisation de septembre ayant suivi la démission de Nicolas Hulot. Avec Paris - où 14.500 personnes ont défilé selon le cabinet Occurence pour un collectif de médias dont Europe 1, 25.000 selon les organisateurs -, Lyon et Grenoble ont connu les plus fortes mobilisations avec 10.000 personnes chacune selon les préfectures.

"Au bout d'un moment, ça ne suffira plus les marches". Dans la capitale, les manifestants ont marché sous un soleil de plomb, le thermomètre affichant 27 degrés, du jamais-vu pour la saison selon Météo France. "On est dans le symptôme même de ce qui se prépare", prévient Clara au micro d'Europe 1. "C'est hyper agréable qu'il fasse aussi beau, mais c'est aussi hyper flippant, donc il y a urgence, on peut changer nos habitudes (...) Il est encore temps mais il faut aller vite", appelle-t-elle.

Pascal est lui venu avec deux enfants : "Ça fait 30 ans que personne ne fait rien, 30 ans que les scientifiques nous alertent, il y a encore eu le rapport du GIEC il y a une semaine et ça ne change rien (...) Je ne sais pas s'il est encore temps, au bout d'un moment ça ne suffira plus les marches", souffle-t-il à Europe 1. Dans ce rapport de 400 pages, les experts climat de l'ONU appellent à engager des transformations "rapides" et "sans précédent", s'il veut limiter le réchauffement à 1,5°C. 

climat 1

©FRANCOIS GUILLOT / AFP

L'ambiance était malgré tout bon enfant à Paris, avec fanfare et tambours, les banderoles "Changeons le système, pas le climat" et "Chaud devant" disputaient le pavé aux pancartes bleues de La France insoumise, très représentée dans le cortège. "On n'est pas foutu, les pandas sont dans la rue", chantaient des manifestants en T-shirt rouge du WWF derrière leur mascotte, le panda géant.

climat 2

©FRANCOIS GUILLOT / AFP

Des marches partout en France. Près de 80 manifestations étaient prévues en France, y compris dans de plus petites villes comme Dijon (1.200 personnes selon les organisateurs), Saint-Etienne (900), Clermont-Ferrand (600), Reims (500), Auch (une centaine), Tours ou Angers. 3.200 personnes ont défilé à Lille, 2.500 à Bordeaux et 1.850 à Strasbourg (selon la police) sous un soleil radieux. Il y a un mois, la démission de Nicolas Hulot du ministère de la Transition écologique avait poussé de simples citoyens à appeler à une manifestation qui s'est avérée d'une ampleur inédite, avec 115.000 manifestants dans toute la France, selon les organisateurs. François de Rugy, qui a pris la succession de Nicolas Hulot au gouvernement, a salué samedi dans un tweet "la mobilisation de chacun" qui "est une force pour agir !"



Des marches étaient également prévues à Genève, Luxembourg, Namur, Montréal et Montevideo. En France, les organisateurs promettent désormais de marcher pour le climat tous les mois.