Dans l'Hérault, une campagne pour briser le tabou de la pédophilie dans l'Eglise

  • A
  • A
Dans l'Hérault, une campagne pour briser le tabou de la pédophilie dans l'Eglise
La campagne lancée cette semaine par le diocèse et le CHU de Montpellier veut inciter les victimes et les auteurs d'agressions sexuelles à parler.@ AFP
Partagez sur :

Initiée par le diocèse et le centre hospitalier universitaire de Montpellier, la campagne incite les victimes d'agressions sexuelles à sortir de leur silence.

"Ne laissez plus les violences sexuelles vous mettre sous silence !". Les affiches de la campagne lancée cette semaine par le diocèse et le CHU de Montpellier sont placardées dans les églises et les établissements d'enseignement catholique de l'Hérault, rapporte Ouest France. Le but : briser le silence des victimes d'agressions sexuelles au sein de l'Eglise catholique, mais aussi inciter les auteurs de violences sexuelles à s'exprimer.

Une cellule d'écoute créée en mai. "Que vous soyez auteurs ou victimes de violences sexuelles, une cellule d'écoute est à votre disposition au 07 68 55 00 43". Les affiches, flanquées du logo du centre hospitalier universitaire de Montpellier, du Centre de ressources pour les intervenants auprès des auteurs de violences sexuelles du Languedoc-Roussillon (CRIAVS-LR) et celui du diocèse montpelliérain, invitent à joindre la cellule d'écoute lancée en mai. Présentée comme une première en France, elle aurait déjà reçu "sept situations", dont les faits, remontant à 30 ou 40 ans, sont prescrits.

En mai dernier, un curé du diocèse avait été démis de ses fonctions pour des agressions sur deux frères, il y a une trentaine d'années.