Dans le Nord, mort d'un migrant percuté par une voiture près de Grande-Synthe

  • A
  • A
Dans le Nord, mort d'un migrant percuté par une voiture près de Grande-Synthe
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

"Peu après 3h, un conducteur a percuté un homme âgé entre 25 et 30 ans sur le côté droit de la chaussée", indique la préfecture.

Un migrant est mort après avoir été percuté par une voiture près de Grande-Synthe (Nord) dans la nuit de jeudi à vendredi, a-t-on appris de sources concordantes.

Au moins 17 migrants morts depuis juin. "Peu après 3h, un conducteur a percuté un homme âgé entre 25 et 30 ans qui faisait partie d'un groupe de huit migrants marchant sur le côté droit de la chaussée", a indiqué la préfecture du Nord. Le conducteur s'est arrêté plusieurs centaines de mètres plus loin, par peur de représailles, pour prévenir les secours, ont également précisé les pompiers du Nord. Ce décès porte à 17 le nombre de migrants tués depuis fin juin dans la région en essayant de rallier l'Angleterre.

Naissance d'un nouveau camps de migrants. Le maire écologiste de Grande-Synthe avait justement mis en garde jeudi le Premier ministre contre l'éventuelle émergence dans sa ville d'un camp de migrants de la taille de celui de Calais. Le camp de Grande-Synthe accueille actuellement de 1.200 à 1.500 migrants, selon le maire Damien Carême, et se situe à quelques kilomètres de celui de Téteghem, dont les 250 migrants ont été évacués mercredi.
"La situation de Grande-Synthe sera examinée avec son maire qui a été en permanence associé au travail mené par le sous-préfet, en totale coopération avec les collectivités concernées", avait pour sa part précisé la préfecture du Nord jeudi soir.

Entre 4.500 et 6.000 migrants, venant principalement d'Afrique de l'Est, du Moyen-Orient et d'Afghanistan, vivent à Calais et dans ses environs dans des conditions précaires, tandis que plusieurs centaines se trouvent un peu plus à l'est dans la région de Dunkerque (Nord) dans l'espoir de rallier l'Angleterre.