Crue du Loing : deux mois après, les indemnisations tardent à venir

  • A
  • A
Crue du Loing : deux mois après, les indemnisations tardent à venir
Des sinistrés attendent toujours que leur commune soit placée en état de catastrophe naturelle.@ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

Gravement touchées par les inondations du printemps, certaines communes du Loiret et de la Seine-et-Marne sont confrontées à des difficultés administratives.

L'État avait pourtant promis de faire vite. Mais, deux mois après les inondations qui ont touché le Loiret et la Seine-et-Marne, les indemnisations ont pris du retard.

L'état de catastrophe naturelle toujours pas reconnu. En Seine-et-Marne, une dizaine de communes attend toujours la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle. Si ce ne sont pas forcément les communes les plus touchées, y vivent tout de même des sinistrés qui, sans parution au Journal Officiel, ne pourront pas être totalement indemnisés. Dans le Loiret, on s'impatiente du retard qu'ont pris les travaux de remise en état.

L'urgence des travaux. Le premier adjoint au maire de Montargis, Benoît Digeon, précise que les routes et trottoirs ont été refaits mais que des équipements restent encore inutilisables. "31 bâtiments de la mairie ont été impactés, surtout les écoles, les crèches, des bâtiments qui sont essentiels à la rentrée des classes en septembre", précise-t-il au micro d'Europe 1. Parmi les sinistrés de Montargis, une cinquantaine de familles dont les maisons sont inhabitables a été relogée. Dans le Loire-et-Cher, près de 500.000 euros ont été déjà versés au titre de l'aide d'urgence aux 800 familles les plus touchées, mais plus de 300 attendent encore les fonds. 

Des aides aux entreprises. Pour les entreprises du secteur, il reste aussi beaucoup de travail. En Seine-et-Marne, plus de 600 sociétés ont été impactées par les inondations. L'État leur a promis des aides sous différentes formes à hauteur de 4 millions d'euros. Mais toutes n'ont pas encore été versées.