Corse : les jeunes nationalistes cessent leur grève de la faim

  • A
  • A
Corse : les jeunes nationalistes cessent leur grève de la faim
Image d'illustration. @ AFP
Partagez sur :

Ils protestaient contre la condamnation de trois jeunes nationalistes corses. 

Les jeunes nationalistes corses de la Ghjuventù Indipendentista ("Jeunesse Indépendantiste") ont annoncé cesser leur grève de la faim, samedi après-midi lors d'une conférence de presse à Corte. Depuis le 15 octobre, jour d'une manifestation qui avait rassemblé plusieurs milliers de personnes à Bastia, jusqu'à 10 membres de ce syndicat étudiant étaient retranchés dans la chapelle Sainte-Croix à Corte, pour protester contre la condamnation de trois jeunes nationalistes corses. Nicolas Battini, Joseph-Marie Verdi et Stéphane Tomasini avaient été condamnés par la cour d'assises spéciale de Paris à respectivement huit, six et cinq ans de prison, dans le cadre de l'attentat contre la sous-préfecture de Corte en 2012. 

Arrêt de la grève en raison du transfèrement de deux nationalistes. La décision d'arrêter la grève a été prise après l'annonce de la chancellerie du transfèrement de Nicolas Battini et Stéphane Tomasini à la maison d'arrêt de Borgo, d'ici au "maximum trois semaines". Une décision non liée à cette grève de la faim, a précisé le Garde des Sceaux. Plusieurs grévistes de la faim avaient déjà arrêté leur action pour raisons de santé. Le président de la Ghjuventù Indipendentista, Paul Salort, a lui-même été brièvement hospitalisé hier. Samedi matin, quatre membres restaient retranchés dans la chapelle.