Contrainte de retirer son foulard pour voter dimanche, une électrice porte plainte

  • A
  • A
Contrainte de retirer son foulard pour voter dimanche, une électrice porte plainte
Naïma El Omar, âgée de 57 ans, a été contrainte de retirer son foulard par le président de son bureau de vote.@ TENGKU Bahar / AFP
Partagez sur :

L'adjoint à la sécurité d'Orange a jugé qu'elle ne correspondait pas à la photo sur sa pièce d'identité. 

Une électrice d'Orange a porté plainte mardi après avoir été contrainte d'ôter son foulard pour pouvoir voter dimanche au second tour de l'élection présidentielle, rapporte France Bleu mercredi. 

Une identité difficile à établir selon l'adjoint à la sécurité d'Orange. Naïma El Omar, âgée de 57 ans, a été contrainte de retirer son foulard par le président du bureau de vote numéro 7 : l'adjoint à la sécurité d'Orange estimait qu'elle ne correspondait pas à la photo sur sa pièce d'identité. Le port de signes religieux n'est pas interdit dans un bureau de vote par le code électoral, précise LCI. Ce qui l'est, c'est de porter une cagoule, ou un voile intégral, qui rendrait l'identification de l'électeur difficile.  


Orange : elle a dû enlever son foulard avant de...par LaProvence

Aucune demande de la sorte au premier tour. Au premier tour, "j'ai voté avec mon voile et personne ne m'a dit quoi que ce soit", a raconté l'électrice, choquée, à La Provence. La ville d'Orange est tenue par l'extrême-droite depuis 1995, rappelle France Bleu