Comment gérer la rentrée sans être débordé ?

  • A
  • A
Partagez sur :

ZEN ! - Si l'accumulation de tâches à accomplir vous fait peur, voici quelques conseils pour vous aider à gérer votre rentrée, sans être débordé.

Un enfant à installer, le courrier qui s'entasse, des mails à lire et des formulaires à remplir et accessoirement un emploi à assurer... Passer des vacances à la rentrée demande parfois une bonne dose d'organisation. Héléna Morna et Sophie Peters vous viennent en aide dans la Famille Europe 1

Prioriser. Au lieu de se noyer rien qu'en visualisant l'avalanche de tâches à accomplir, il faut "prioriser", annonce Sophie Peters, journaliste et psychanalyste. "Il y a plein de choses que l'on peut lâcher. Le problème quand on est très perfectionniste, c'est que tout a le même poids. C'est important de hiérarchiser et de déléguer". Mais la difficulté, c'est que toutes ces "missions" peuvent plus ou moins consciemment plaire. "Cela donne un sentiment d'exister et un sens à la vie", souligne la spécialiste. 

Ne pas faire de "to-do list". Hiérarchiser ne veut pas seulement dire lister. La liste de choses à accomplir peut avoir le mérite de libérer l'esprit, de rassurer. Les choses sont claires, écrites, posées. Mais tout comme les bonnes résolutions, elle peuvent être décourageantes. "La to do list fonctionne dans le cerveau comme des 'je dois faire', 'il faut que', et on déteste tous ça, on fonctionne sur le désir." Il vaut donc mieux penser en terme d'envie de faire. Et si vraiment vous voulez en suivre une, faites là encore une fois par priorités ou par heures, rayez la liste quand un objectif est atteint et surtout "essayez d'être réaliste". Pas besoin non plus de culpabiliser si une mission n'est pas réalisée !

S'accorder du temps. Pour ne pas se sentir dépassé, il faut aussi réaliser des choses qui ressourcent et pas seulement accomplir des tâches pénibles. "Réalisez quelque chose qui vous tient à cœur, résume Sophie Peters. L'urgent est ce qui arrive de l'extérieur, que l'on doit faire, mais ce n'est pas ce qui ressource."