Comment bien choisir son Yoga ?

  • A
  • A
Comment bien choisir son Yoga ?
@ Manjunath Kiran / AFP
Partagez sur :

Le Yoga peut avoir de nombreux effets bénéfiques pour le corps et l'esprit. Encore faut-il ne pas se tromper. 

INTERVIEW

Réduction du stress, prévention des accidents cardiovasculaire, renforcement du corps et de la souplesse ou même amélioration de l'estime de soi… Les bienfaits du Yoga peuvent être légion. Et les participants au quatrième festival du Yoga de Paris, qui se tient du 21 au 24 octobre, ne manqueront pas de le rappeler.

Pourtant, toutes les formes de yoga ne sont pas recommandées pour tout le monde. Un yoga trop tonique ne convient pas forcément à un corps trop fragile. Un yoga trop mystique peut s'avérer néfaste à un esprit mal préparé. Hatha yoga, Ashtanga yoga, Vinyasha yoga, power Yoga, Kundalini yoga… Comment faire le tri entre tous les styles ? Comment choisir le yoga qui vous convient ? On a posé la question à  Sylvie Dalouche, présidente de la Fédération française de Yoga.

Y a-t-il des pratiques dangereuses du yoga ?

Aujourd'hui, il y a une effervescence autour du yoga. On en met à toutes les sauces et on en fait une panacée. Or, rien n'est une panacée pour tout le monde. Le yoga peut être bon pour tout le monde mais il doit être adapté. J'ai déjà entendu des professeurs dire : 'le yoga va vous apporter le bonheur'. C'est un peu inquiétant d'entendre ça, cela peut être la porte ouverte à la manipulation. Quelqu'un qui a une lombalgie chronique, on ne va pas lui faire faire de yoga intensif. J'ai déjà entendu un cas de professeur qui faisait faire des postures sur la tête. Un jour, une élève qui avait de l'arthrose lui a fait part de ses doutes. Il l'a obligé. Cela peut être très dangereux et ce type de professeurs, il vaut mieux les éviter !  

Et pour le mental ?

On ne peut pas faire l'économie d'un petit récapitulatif de ce qu'est le yoga. Le yoga est une discipline ancestrale. En Inde, elle existe depuis 4 ou 5.000 ans. A la base, ce n'est même pas une discipline de postures. C'est une discipline de vie, de développement personnel, visant à arrêter les fluctuations du mental. Le but est de diminuer la souffrance humaine. Et il y a différentes techniques pour y arriver. En France, il y a des techniques posturales ou méditatives. Certaines techniques méditatives travaillent sur le psychique, elles libèrent des énergies puissantes. Et cela peut avoir un réel effet sur le psychisme. Il vaut donc mieux éviter de faire n'importe quoi avec ça. Il faut s'assurer d'avoir un bon prof.

Comment faire le tri entre tous les professeurs justement ?  

D'abord, il faut s'assurer que le professeur a suivi une formation. C'est mieux s'il a pris la peine de suivre un cursus de professeurs et s'il ne s'est pas contenté de faire des stages. En clair, c'est mieux s'il a appris à transmettre en plus d'avoir appris le yoga. C'est également un plus s'il continue de se former et d'apprendre sans cesse des nouvelles techniques. Pour se repérer entre les formations, il existe quelques critères fournis par l'Union européenne du yoga. Celle-ci recommande par exemple une formation de 500 heures, étalée sur quatre ans. Des organisations comme la FNEY, l'IFY ou la Fidhy propose des formations qui respectent les critères de l'Union européenne du yoga. Cela ne veut pas dire que les autres sont nulles. Mais on sait au moins que les professeurs qui respectent ces critères ont pris le temps d'effectuer un certain travail personnel avant de transmettre.

Ensuite, il serait dommage d'avoir un professeur qui n'a pas étudié les textes. Vous pouvez questionner votre professeur, regarder son site internet pour vous faire une idée de ses références textuelles. Le yoga est aussi une philosophie de vie. Sinon, c'est de la gym. Enfin, observez le comportement du professeur pendant les cours. Est-ce qu'il vient vous voir ? Est-ce qu'il vous écoute, s'adapte à vos besoins et éventuellement à vos problèmes de santé, vos douleurs ? Ou se contente-t-il de monter sur une estrade et de balancer ses conseils sans aucun suivi, comme un gourou ? Le professeur doit connaître l'anatomie du corps humain et s'adapter à vous.

Au-delà du professeur, comment savoir quel type de yoga est adapté à nos attentes, à notre corps, à notre âge..?

Il faut essayer plusieurs cours et ne pas hésiter à les comparer. Certains préféreront pratiquer un yoga plutôt doux. D'autres préférerons un yoga plus physique. Si le professeur est sérieux, honnête, qu'il n'hésite pas à vous dire si les postures ne sont pas adaptées pour vous, il n'y a pas de problème. Certains Yogi indiens font carrément de l'acrobatie. Le tout est de faire attention à ses limites. Personne ne pourra imiter les Yogis indiens qui pratiquaient il y a 2 ou 300 ans. Nous n'avons pas la même capacité physique que les Indiens. Ça, il faut bien l'avoir en tête.