Contre le terrorisme, Cannes se dote de bornes de sécurité sur le front de mer

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

A moins de six mois de la haute saison et du festival de cinéma, la ville embellit et sécurise promenades et terrasses, à l'image de sa voisine niçoise meurtrie par l'attentat du 14 juillet 2016.

REPORTAGE

A l'image de sa voisine Nice, la ville de Cannes a décidé de protéger son bord de mer du risque terroriste. Depuis quelques jours, la ville a lancé des travaux d’embellissement et de sécurisation des terrasses de restaurants à l'ouest de la ville, sur le boulevard du Midi. Tous les aménagements prendront désormais en compte le risque terroriste. Les habitants ont encore en tête l'attentat de Nice à seulement 30 kilomètres.

"Rassurer". A Cannes, la configuration est la même que sur la Promenade des Anglais de Nice : un boulevard le long de la plage, des palmiers, des dizaines de cafés et restaurants, avec leurs terrasses bondées quand il fait beau. La mairie veut ici embellir et supprimer des stationnements. Pour des restaurateurs comme Alain Garrido, la centaine de bornes anti-belier prévue est la bienvenue : "Quand la terrasse est pleine, que vous avez 40-50 personnes dehors, avec des confrères à côté également, on se dit bien sût que c'est tellement facile (de nuire, ndlr.) Il faut savoir rassurer nos clients, et nous-mêmes qui travaillons tous les jours."

"Ils le feront d'une autre manière". Ces bornes pourront résister à un poids-lourd lancé à 80 km/h. Pour autant, ce cycliste en pause-café n’est pas convaincu outre mesure : "ce qu'ils ne pourront pas faire là, ils le feront d'une autre manière", assène-t-il. "N'importe qui sur la plage, rue d'Antibes, dans un centre commercial peut faire des dégâts avec n'importe quoi." 

"Les atouts de notre côté". Pour le maire, David Lisnard, le risque terroriste est de toute façon omniprésent et il se doit d’en tenir compte : "Il n'y a pas de système parfait mais on se doit de respecter nos habitants et nos visiteurs en se disant qu'on met tous les atouts de notre côté. Tous les nouveaux aménagements doivent être pensés pour protéger du risque terroriste, qui est structurellement implanté, et on en a bien encore pour quelques années". A l’autre bout de la ville, l'emblématique Croisette s’est aussi protégée avec d’imposants et lourds pots de fleurs.