Collision mortelle dans l’Allier : la RN79 aménagée en... 2022

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Les aménagements réalisés pour limiter la dangerosité de la RN79 n'auront pas suffi à éviter une collision mortelle. Les travaux de doublement des voies ne seront pas terminés avant 2022.

Elle est surnommée la "route de la mort". La RN79 dans l’Allier a été le théâtre dans la nuit de jeudi à vendredi d’une collision fatale entre un utilitaire et un poids lourd. Pour le secrétaire général de la préfecture de l’Allier, la prise de conscience de la dangerosité de cette route par les services de l’Etat est bien réelle. "Dès le début de ce mois d’avril, la mise en enquête publique, c’est-à-dire la première étape administrative qui permet le lancement du chantier, va être prononcée", a expliqué David-Anthony Delavoet à l’antenne d’Europe Midi vendredi.

Des travaux finis en 2022. Pourtant, la décision d’accélérer la mise en deux fois-deux voies de cette route remonte à l’année 2010. Une lenteur administrative justifiée par l’ampleur des travaux à réaliser : "Il y a près de 240 km de routes à aménager, donc effectivement ça prend du temps. Et en ce qui concerne l’Allier, la RCEA traverse une réserve naturelle ce qui complique les travaux", défend le secrétaire général de la préfecture. Les travaux devront être terminés en 2022, soit douze ans entre la prise de conscience de l’Etat et la réalisation des travaux

Des aménagements pour limiter le risque. Cet axe a déjà l'objet d'aménagements pour renforcer la sécurité sur ce tronçon : "Il y a des travaux d’aménagements qui sont mis en place pour limiter les zones dangereuses, des équipement sont prévus pour créer des séparations sur les voies bidirectionnelles, et c’est un axe qui a été particulièrement équipé de radars automatiques car il y a pas moins de 5 radars" sur le secteur dont un radar-tronçon, explique David-Anthony Delavoet. Ils n'auront pas suffi pourtant à éviter un accident mortel pour douze personnes.