Clearstream : Rondot enfin à la barre

  • A
  • A
Clearstream : Rondot enfin à la barre
Partagez sur :

Témoin clé du procès Clearstream, le général Rondot va s'expliquer lundi devant le juge, notamment sur ses notes.

Le général Philippe Rondot est un personnage central de l'affaire Clearstream. L'enquête s'est beaucoup appuyée sur ses fameux carnets dans lesquels il notait tout. Son audition lundi après-midi pourrait mettre en difficulté Dominique de Villepin.

"Je note ce que j'entends", avait dit le général de division à la retraite au juge d'instruction, "et je vous confirme que Dominique de Villepin m'a demandé d'enquêter sur instruction du président Chirac, comme il m'a demandé de faire libérer Imad Lahoud."

Spécialiste reconnu du renseignement, c'est lui qui a traqué et arrêté le terroriste Carlos, Philippe Rondot note tout. Il y a donc des notes manuscrites qui accusent Villepin mais aussi des notes informatiques. Conseiller pour les opérations spéciales au ministère de la Défense, c'est d'abord sur ordre de Michèle Alliot-Marie, puis de Dominique de Villepin, qu'il a enquêté sur les faux listings de Clearstream.

Depuis, le général est resté sur la réserve et prudent face aux dénégations de l'ancien premier ministre. Mais les mises en cause dont il a fait l'objet au cours du procès peuvent tout changer.

La question est donc de savoir si c'est le militaire, soucieux de la hiérarchie, qui va témoigner ou un homme soucieux de laver son honneur.