CGT : Bernard Thibault réélu sans conteste

  • A
  • A
CGT : Bernard Thibault réélu sans conteste
Partagez sur :

4e mandat pour le secrétaire général de la CGT, réélu à 87% malgré des débats houleux.

Réunie en congrès à Nantes, la Confédération Générale du Travail (CGT) a réélu vendredi son secrétaire général pour les trois prochaines années. A la tête du syndicat depuis 1999, Bernard Thibault rempile donc pour un quatrième mandat, jusqu’en 2012.

Seul candidat en lice, Bernard Thibault, 51 ans le mois prochain, conforte son autorité avec cette réélection. Il obtient 87,48 % des 520.221 voix du congrès, qui réunissait un millier de délégués issus des 21.000 sections syndicales de la CGT.

Malgré ce score confortable, le congrès de Nantes a été le théâtre de débats houleux, notamment sur la position à adopter vis-à-vis de la réforme des retraites. Certaines voix reprochent également au secrétaire de la CGT d’adopter une position trop réformatrice, en décalage avec la tradition de lutte des classes prônée par une partie des délégués. Symbole de ces tensions internes, Bernard Thibault a préféré annuler la venue du secrétaire général de la CFDT François Chérèque, menacé de sifflets par une partie de la base.

Autre nouveauté de ce 49e congrès de la CGT, le bureau confédéral qui vient d’être élu est plus resserré. Composé de douze membres jusqu’à présent, il ne compte désormais plus que huit membres. Outre Bernard Thibault, Michel Doneddu et Agnès Naton, cinq nouveaux membres rejoignent ce nouveau bureau confédéral : Michèle Chay (fédération du commerce), Philippe Lattaud (union départementale du Val d'Oise), Agnès Le Bot (Nord), Mohammed Oussedik (verre et céramique) et Nadine Prigent (santé).