Cévennes : il cultive ses tomates sans eau

  • A
  • A
Partagez sur :

Pascal Poot, maraîcher, a créé un "conservatoire de la tomate" dans les Cévennes, au milieu de nulle part, avec une méthode de récolte bien particulière.

CIRCUITS COURTS

Dans les Cévennes, sur les hauteurs de Lodève, Pascal Poot a créé un "conservatoire de la tomate". On y trouve environ 450 variétés de tomates différentes qu'il fait pousser sans eau.

Un potager au milieu "du désert". Cela fait 18 ans que Pascal Poot s'est installé sur ces terres, achetées une bouchée de pain. Des terres dont personne ne voulait car il n'y a pas d'eau l'été et il y neige l'hiver. Il y a aussi très peu de terre, surtout des pierres, de la garrigue. C'est pourtant là, au milieu de cette nature hostile, grillée par le soleil, que l'on passe d'un potager à un autre, au milieu des centaines de variétés de blettes, de salades et surtout de tomates.

Des tomates qui poussent sans eau. Des plants de tomates que Pascal Poot n'arrose... qu'une seule fois ! Au moment où il les repique dans la terre, puis, plus jamais une goutte d'eau. Ça paraît fou et pourtant, ça marche. Pascal Poot peut récolter jusqu'à 30 kilos au mètre carré. Et surtout, ses tomates ont du goût.

Le secret ? Il cultive d'anciennes semences, qu'il cultivait déjà tout petit et qu'il a conservées. Ces semences, il les a plantées lorsqu'il est arrivé ici. Au début, cela ne donnait pas grand chose. Mais il a ramassé toutes les graines et les a replantées inlassablement. Et finalement, de générations en générations, les plants se sont adaptés à cette terre hostile.


Un reportage diffusé dans Circuits Courts et à réécouter ici