"Certaines personnes qui m'appellent font un peu partie de ma vie"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Caroline Dublanche, la voix de la nuit sur Europe 1, s'est livrée sur son émission et sur son rapport à ses auditeurs.

INTERVIEW

Cela fait dix-sept ans qu’elle recueille les confidences de ses auditeurs dans la Libre antenne d’Europe 1, la nuit. Caroline Dublanche reçoit patiemment leurs appels pendant deux heures et demie, tente de comprendre leurs maux. Celle qui écoute sans jamais se livrer a évoqué ces conversations qui l’empêchent parfois de trouver le sommeil, mercredi, dans la Matinale d’Europe 1.

"Je n’ai rien à demander, ni à exiger". "J’amène certaines histoires, certaines personnes avec moi. C’est pour ça que je leur dis souvent 'donnez-moi de vos nouvelles'. Je pense à eux", confie-t-elle. Bien que certains témoignages la marquent, Caroline Dublanche ne cherche jamais à recontacter d’elle-même ses auditeurs : "l’envie me démange souvent, mais c’est à eux de décider. Ils appellent à un moment de leur vie parce qu’ils ont une difficulté, parce qu’ils ont besoin d’en parler. Après, ils reprennent le cours de leur vie... Moi, je n’ai rien à demander, ni à exiger." "Ils font un peu partie de ma vie", résume-t-elle néanmoins.

"Responsabiliser" les auditeurs. Cette psychologue clinicienne de formation, qui dit avoir "un besoin névrotique de comprendre" ceux qu’elle écoute, craint parfois "d’être passée à côté de quelqu’un". Caroline Dublanche tient à "faire prendre conscience (à ses auditeurs) qu’ils ont la possibilité de reprendre en main leur vie". Elle conclut : "J'ai toujours à cœur de les responsabiliser".