Ce qu'il faut savoir pour travailler pendant les vacances d'été

  • A
  • A
Ce qu'il faut savoir pour travailler pendant les vacances d'été
L'hôtellerie-restauration est l'un des secteurs qui recrute le plus de saisonniers l'étés @ MIGUEL MEDINA / AFP
Partagez sur :

Été rime avec vacances pour certains, mais avec aussi jobs saisonniers pour d'autres. En ce début de mois de mai, c'est le moment de postuler.

L'été ne s'est pas encore tout à fait installé et pourtant, c'est déjà la période pour chercher un job d'été. Secteurs qui recrutent le plus, régions les plus en vue, salaires que l'on peut espérer... Europe 1 fait le point sur ce qu'il faut savoir pour se faire embaucher, d'après le baromètre annuel 2017 de Qapa.fr publié mardi.

  • Quelle région recrute le plus ?

Sans surprise, c'est la région Ile-de-France qui propose le plus d'offres d'emploi avec 21% des offres nationales. La région Rhône-Alpes prend la deuxième place avec 18% et la PACA (Provence-Alpes-Côte-d'Azur) complète le podium avec 15% des jobs saisonniers. Ces trois régions totalisent plus de la moitié des offres d'emplois (52%). 
À noter néanmoins, une baisse dans les trois régions concernées : l'Île-de-France proposait 29% des offres en 2016. Les deux autres régions, quant à elles, ont perdu un point par rapport à l'année dernière.

  • Quels sont les secteurs qui proposent le plus d'emplois ?

L'hôtellerie-restauration arrive en tête du classement des secteurs qui recherchent le plus de candidats dans les trois régions les plus attractives, avec 24% des offres en PACA par exemple. Les offres d'emploi de serveur représentent entre 11 et 13% des jobs proposés dans ces trois régions.

Le commerce-vente aussi recrute. La PACA est même la région qui recherche le plus de candidats pour ce secteur avec 22% des offres d'emploi nationales. Dans cette région, les jobs de vendeurs arrivent en deuxième position des postes les plus proposés (13%). En Île-de-France et en Rhône-Alpes, ils représentent 10% des offres.

  • Et si on préfère travailler au grand air ?

Parmi les autres secteurs dans lesquels les candidats ont des chances de trouver un emploi, l'agriculture arrive en tête en Rhône-Alpes, avec une offre sur cinq. Les postes d'ouvriers agricoles arrivent même en deuxième place du classement des postes les plus recherchés (10%) dans cette région. En PACA, ces emplois arrivent en troisième place (8%). En Île-de-France, il est aussi possible d'éviter de travailler dans les magasins et les restaurants en postulant dans le BTP qui regroupe 11% des offres.

Étonnamment, le tourisme n'apparaît pas dans le Top 5 des secteurs qui recrutent en Île-de-France et en Rhône-Alpes. Il apparaît seulement en PACA, à la quatrième place avec 7% des offres (associé aux secteurs du sport et des loisirs).

  • Quel peut-on salaire espérer ?

Pas de changements à espérer de ce côté-là par rapport aux années précédentes. Ces jobs d'été, qui ne sont pas toujours qualifiés, sont le plus souvent payés au SMIC (soit 9,76 euros bruts de l'heure). Les mineurs de 16 à 17 ans ne peuvent en toucher que 80% (7,81 euros) tandis que ceux de plus de 17 ans sont payés 90% du SMIC (8,78 euros). Néanmoins les salaires de certains postes sont majorés de 30% comme pour les cuisiniers qualifiés dans les restaurants haut de gamme ou encore les chauffeurs-livreurs dotés d'un permis super lourd. 

  • Combien de temps et à quel moment doit-on postuler pour maximiser ses chances d'être engagé ?

D'après l'étude de Qapa.fr, il vaut mieux postuler pour les deux mois d'été. Seulement 8% des offres concernent un contrat d'une durée moyenne de moins de 30 jours. Elles sont 21% à être d'un mois mais ce sont celles de deux mois qui sont les plus nombreuses (47%). 

Et sur les quatre mois d'été (juin, juillet, août, septembre), c'est pour le mois d'août que le plus d'offres sont proposées (46%). Le mois de juillet arrive juste après avec 34% des offres d'emplois. Mieux vaut donc postuler pour ces deux mois afin de maximiser ses chances de travailler l'été et de partir en vacances en juin ou un septembre.