Ce que Kim Kardashian a dit à la police après son agression

  • A
  • A
Ce que Kim Kardashian a dit à la police après son agression
Kim Kardashian a raconté aux policiers français le déroulé de son agression. @ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

Quelques heures après son agression dans un hôtel particulier parisien, Kim Kardashian a raconté le déroulé des faits à la police française.

"J’ai entendu du bruit à la porte, comme des pas, et j’ai crié pour demander qui était là, personne n’a répondu." Ce sont avec ces mots que Kim Kardashian commence à raconter la nuit où elle a été victime d’un vol à main armée dans son hôtel particulier à Paris début octobre. Le Journal du Dimanchea pu consulter le procès-verbal de l’audition de la star américaine, interrogée par la police dans la nuit du 3 au 4 octobre pendant une heure, quelques heures après son agression.

"Les deux hommes étaient cagoulés". "J’ai vu par la porte coulissante deux personnes arriver plus le monsieur de l’accueil qui était attaché. Les deux hommes étaient cagoulés, l’un avait un masque de ski et il avait une casquette et une veste avec ‘Police’ écrit dessus. Le deuxième individu avait les mêmes vêtements ‘Police’", a indiqué Kim Kardashian aux policiers français. La starlette ajoute qu’un des agresseurs la menace avec une arme et lui demande sa bague, posée sur la table de chevet, "qui vaut 4 millions de dollars".

Des bijoux d’or et de diamants. Ensuite, selon le récit fait par la star américaine, ses deux agresseurs la poussent sur le lit, alors qu’elle est nue sous son peignoir, et lui lient avec des câbles en plastique ou du scotch les mains, la bouche et les jambes, avant de la porter dans la baignoire. Alors qu’elle est ligotée dans la salle de bain, les voleurs en profitent pour vider son sac à main et dérober bracelets, colliers, bagues et boucles d’oreilles de luxe, tous faits d’or ou de diamants, énumérés en détails par Kim Kardashian aux enquêteurs. "Je pense qu’ils m’ont volé pour 5 millions de dollars. Ils ne m’ont pas volé d’argent", précise-t-elle, ajoutant que ses téléphones portables ont également été volés.

"Ils étaient un peu jeunes". "Ensuite, ils sont partis en courant (…) J’ai enlevé le scotch de mes mains et de ma bouche, j’ai retiré le plastique. J’ai senti qu’ils étaient un peu jeunes dans la façon dont ils m’ont attachée. J’ai enlevé le scotch sur mes jambes (…) et j’ai couru vers la chambre de Simone (Harouche, ndlr). Puis j’ai appelé ma sœur, Kourtney, avec le téléphone de Simone", a enfin déclaré Kim Kardashian lors de son audition. La jeune femme, qui n’a pas été blessée lors de l’agression, a déposé plainte en France avant de regagner les Etats-Unis. Vendredi, six suspects ont été mis en examen dans le cadre de cette affaire : certains sont connus de la justice pour des faits de grand banditisme