Catholicisme : un Français sur dix a déjà pensé à rentrer dans les ordres

  • A
  • A
Catholicisme : un Français sur dix a déjà pensé à rentrer dans les ordres
@ PASCAL PAVANI / AFP
Partagez sur :

S'engager dans un ordre est cependant vu par une majorité de Français comme une manière "pour certains de fuir le monde", selon un sondage publié vendredi. 

Un Français sur dix a déjà pensé à s'engager dans la vie religieuse catholique, celles des moines et moniales, selon un sondage paru vendredi dans le quotidien catholique La Croix. De plus, 65% des personnes interrogées ont une bonne image de ces ordres. L'Hexagone compte un peu plus de 30.000 religieux et religieuses.

Une bonne image mais... La vie religieuse bénéficie d'une "bonne image" pour 65% des Français : 81% voient les religieux comme des personnes "disponibles aux autres", 79% comme "généreuses", 77% comme "heureuses" et 74% comme "tolérantes". Cette étude révèle aussi, selon le journal catholique, "un regain inattendu de la vie spirituelle chez les 18-24 ans", dont 15% ont déjà songé à un tel engagement. Mais 63% des Français considèrent ce choix radical comme "une manière pour certains de fuir le monde" et seulement 50% comme "un service utile à la société".

Méconnaissance. Ceux qui ont franchi le pas sont d'un avis très différent : 85% se sentent "utiles à la société" et 93% "proches des réalités". "Il y a une méconnaissance dans le grand public de ce que représente notre état de vie", commente le bénédictin Jean-Pierre Longeat, cité dans La Croix.

La crainte de la chasteté. Les freins à l'engagement religieux sont notamment l'envie de fonder une famille (58%), la peur de s'engager à vie (25%) et la crainte de ne pas tenir son engagement (12%). Et si pour l'ensemble des Français, le vœu le plus contraignant est celui de la chasteté, les jeunes religieux considèrent comme plus difficiles la vie en communauté et l'obéissance.