Carmen : les bons réflexes à avoir face à la tempête

  • A
  • A
Partagez sur :

Alors que 40 départements sont placés en vigilance orange pour des risques de vagues-submersion ou des vents violents, Europe1.fr fait le point sur les bons gestes à adopter.

Quarante départements sont placés en vigilance orange par Météo-France lundi matin pour des vents violents et des risques de vague-submersion. Pour limiter les dégâts avant l'arrivée de la tempête Carmen, Europe1.fr livre quelques bons gestes à adopter.

Départements placés en vigilance orange vents violents

Éviter de sortir et se protéger des projections. Dans les départements placés en vigilance orange vents violents, il est conseillé de limiter ses déplacements et de prendre garde aux chutes d'arbres et d'objets. Un homme est mort dimanche à cause d'un arbre tombé sur sa voiture dans les Pyrénées-Atlantiques. Les objets exposés au vent doivent être placés à l'abri et il est conseillé de ne pas intervenir sur les toitures. Renseignez-vous également auprès de votre préfecture pour un point sur les dangers et les limitations de circulation (sur leur site internet ou par téléphone).

Prévoir des groupes électrogènes. Météo-France recommande également de se renseigner sur les risques dus aux vents violents encourus par les habitants de chaque département et d'installer, en cas de risque de coupure, des groupes électrogènes à l'extérieur des bâtiments. 

Se renseigner sur les risques. Dans ce type de tempête, des coupures d'électricité et de lignes téléphoniques peuvent survenir à cause de la chute de câbles électriques, les routes peuvent être coupées par des chutes d'arbres et les transports aériens, ferroviaires et maritimes peuvent être perturbés. Médias, Météo-France, sites des préfectures ou du ministère de l'Intérieur... N'hésitez pas à multiplier les sources d'information. 

Départements placés en vigilance orange vague et submersion

Ne pas aller voir les vagues. Il est conseillé aux habitants des départements concernés par la vigilance orange vague-submersion (Finistère, Morbihan, Loire-Atlantique, Vendée, Charente-Maritime, Gironde, Landes, Pyrénées-Atlantiques) d'éviter de circuler sur le bord de mer, de ne pas se rendre sur les points surélevés comme les plages et les falaises et de s'éloigner des ouvrages exposés aux vagues (jetées portuaires, fronts de mer).

Ne pas prendre la mer. Par ailleurs, il est fortement recommandé pour les plaisanciers comme pour les professionnels de ne pas se baigner ni de prendre la mer ni de pratiquer un quelconque sport nautique. Pour les professionnels de la mer, Météo-France conseille de vérifier l'amarrage du navire et l'arrimage du matériel à bord avant l'arrivée de la tempête. Et s'ils doivent sortir, le prévisionniste recommande la plus grande prudence et le port des équipements de sécurité comme les gilets de sauvetage.

Protéger ses biens exposés. Les habitants du bord de mer sont invités à fermer portes, fenêtres et volets en front de mer et de protéger les biens susceptibles d'être endommagés par la montée des eaux ou emportés par les vagues. Enfin il est conseillé à tous de suivre l'évolution de la situation en s'informant régulièrement.

Des risques d'inondations et de projections. Les épisodes de "vagues-submersion" peuvent provoquer des inondations sévères et rapides du littoral, des ports et des embouchures, notamment à cause d'un engorgement des estuaires. Par ailleurs, les vagues peuvent transporter des objets ou matériaux (comme des galets) qui peuvent se transformer en projectiles. De même, les bateaux mal arrimés peuvent être soulevés par les vagues et emportés sur la terre ferme.