Cap Corse : un prisonnier en cavale mis en examen pour assassinat

  • A
  • A
Cap Corse : un prisonnier en cavale mis en examen pour assassinat
L'homme a forcé un barrage de police dimanche soir@ ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Partagez sur :

En cavale depuis neuf mois, Christophe Pruneta a été interpellé dimanche après avoir forcé un barrage routier.

Un prisonnier évadé depuis mai 2016 a été interpellé dimanche puis mis en examen pour assassinat en récidive et placé en détention provisoire à la maison d'arrêt de Borgo, en Haute-Corse, mardi soir suite à un meurtre commis début février dans le Cap corse, a indiqué le procureur de la République de Bastia, Nicolas Bessone.

Le mobile est encore inconnu. En fuite, Christophe Pruneta, 38 ans, occupait clandestinement un logement situé au-dessus de celui de la victime. Le mobile de l'assassinat est encore inconnu. Le 3 février, Lucien Ansidei, agent communal de 45 ans, a été assassiné d'une balle en plein coeur à son domicile de Cagnano, en Haute-Corse, par une personne à qui il venait d'ouvrir la porte. L'enquête avait été confiée à la section de recherches de la gendarmerie.

Déjà condamné pour une tentative d'assassinat. Christophe Pruneta a déjà été condamné en appel en 2011 à 10 ans de réclusion criminelle pour tentative d'assassinat sur un fonctionnaire du département de Haute-Corse, qu'il soupçonnait d'être l'amant de sa compagne. Considéré comme dangereux, il purgeait sa peine au centre pénitentiaire de Borgo. Il avait profité d'une hospitalisation à la clinique psychiatrique de San Ornello pour s'évader dans la nuit du 22 au 23 mai 2016.

Interpellé après neuf mois de cavale. Il était sous le coup d'un mandat d'arrêt lors de son interpellation dimanche soir. Il a forcé un barrage routier entre les communes de Monte et de Barchetta et a été interpellé quelques kilomètres plus loin par les gendarmes.