Calais : des associations appellent Hollande à sortir de la "logique gestionnaire"

  • A
  • A
Calais : des associations appellent Hollande à sortir de la "logique gestionnaire"
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Médecins du Monde et Emmaüs demandent à François Hollande, en visite lundi à Calais, de sortir d'une "vision à court terme" dans le dossier migratoire. 

Des associations veulent mettre la pression sur François Hollande à la veille de sa visite à Calais. Médecins du monde (MdM) et Emmaüs ont notamment appelé le président de la République, en visite lundi à Calais pour la première fois de son quinquennat, à sortir d'une "vision à court terme" et de "la logique gestionnaire" dans le dossier migratoire. François Hollande sera en visite lundi à Calais pour la première fois de son quinquennat. 

"La France ne respecte pas les droits de l'Homme." "Nous souhaiterions que votre venue soit l'occasion d'une annonce forte, plus que nécessaire pour notre sociétéaujourd'hui: celle d'une réelle volonté politique de remplir aux obligations, y compris internationales, d'un État de droit, c'est-à-dire d'accueillir les personnes qui nous demandent protection", écrivent Médecins du Monde, l'Auberge des migrants, Terre d'errance, Emmaüs Dunkerque et quatre autres associations dans une lettre ouverte au président de la République. "A Calais et ailleurs, la France ne respecte pas les droits de l'Homme", jugent ces associations.

Hollande n'ira pas dans la "Jungle". Elles taclent en particulier le démantèlement annoncé pour avant l'hiver de la "Jungle" de Calais, où vivent entre 6.900 et 10.000 migrants selon les sources : "Encore une vision à court terme, qui ne résout rien pour les dizaines de personnes qui continueront à arriver quotidiennement à Calais, pour les milliers qui quittent chaque jour les zones de conflits et se dirigent vers l'Europe". Lundi à Calais, François Hollande rencontrera les forces de l'ordre, des élus, ainsi que des chefs d'entreprises et des acteurs associatifs. Aucune séquence n'est prévue en revanche dans la "Jungle".