Bruxelles-Lille : des incendies volontaires à l'origine du trafic interrompu

  • A
  • A
Bruxelles-Lille : des incendies volontaires à l'origine du trafic interrompu
@ AFP
Partagez sur :

Dans la province du Hainaut en Belgique, des câbles ont été volontairement incendiés, a rapporté Infrabel, le gestionnaire du réseau ferroviaire belge.

Le trafic était interrompu lundi matin sur la ligne à grande vitesse reliant Bruxelles à Lille, après que des câbles de signalisation ont été volontairement incendiés, a indiqué un porte-parole du gestionnaire du réseau ferroviaire belge.

Aucun départ. "Aucun train n'est parti de Bruxelles vers Lille, ou venu de Lille vers Bruxelles depuis ce matin", sur la ligne à grande vitesse empruntée notamment par des trains Thalys, des TGV et des Eurostar, a déclaré Frédéric Sacré, porte-parole d'Infrabel.

Incendie. "On a d'abord pensé à un vol de câbles, mais ce n'est pas le cas. C'est un acte délibéré d'atteinte à l'intégrité de la signalisation", a ajouté Frédéric Sacré, précisant que des câbles avaient été incendiés "en quatre endroits différents" à hauteur d'un viaduc dans la région d'Ath, dans la province belge du Hainaut.

La police est sur place. Cet acte volontaire "n'a pas généré de danger dans la mesure où dans le ferroviaire, quand il y a une perturbation de signaux, il n'y a pas de trafic", a souligné le porte-parole. "Le parquet est sur place, la police est en train de faire des constatations", a-t-il ajouté, prévenant que l'interruption du trafic allait "durer jusqu'au minimum le début d'après-midi".