Blocage des forains : "le chantage n'est pas une méthode", prévient la Ville de Paris

  • A
  • A
Blocage des forains : "le chantage n'est pas une méthode", prévient la Ville de Paris
Les forains mènent une opération escargot aux abords de Paris depuis lundi matin@ PHILIPPE LOPEZ / AFP
Partagez sur :

Pour protester contre l'annulation du marché de Noël des Champs-Élysées, les forains ralentissent la circulation aux abords de Paris. La mairie y voit un chantage.

"Le chantage n'est pas une méthode", a dénoncé lundi la Ville de Paris, qui réaffirme qu'il n'y aura "pas de marché forain en décembre sur les Champs-Élysées", alors que les forains ralentissent la circulation autour de la capitale pour protester contre cette décision.

La mairie de Paris assure de pas avoir changé de position. "Nous n'avons pas changé de position. Il n'y aura pas de marché forain en décembre sur les Champs-Élysées", a précisé la Ville de Paris dans une déclaration, expliquant que "cette décision a été prise à l'unanimité par le conseil de Paris en juillet". "Elle doit s'appliquer, pour des raisons qui tiennent à la qualité médiocre des animations et des produits vendus", insiste la Ville.

Marcel Campion, promoteur historique des fêtes foraines parisiennes, "n'a donc pas l'autorisation d'installer son marche forain", ajoute la mairie. "Nous sommes dans un État de droit, le chantage n'est pas une méthode et les pressions des derniers jours ne sont pas admissibles", affirme-t-elle.

Des dizaines de véhicules engagés dans une opération escargot. Plusieurs dizaines de véhicules forains ralentissaient lundi matin la circulation aux abords de Paris pour protester contre la suppression de ce marché de Noël sur les Champs-Elysées. Le conseil de Paris avait voté à l'unanimité début juillet la non reconduction de ce marché créé en 2008 sur la plus célèbre avenue du monde.