Bientôt un centre de déradicalisation à Nancy ?

  • A
  • A
Bientôt un centre de déradicalisation à Nancy ?
Ce centre devrait ouvrir dans l'agglomération de Nancy. Image d'illustration.@ JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
Partagez sur :

C'est le monde associatif, et non l'État, qui serait à l'origine de ce projet, rapporte lundi France Bleu.

À quelques jours de l'ouverture du premier centre de déradicalisation en France dans l'Indre-et-Loire, France Bleu révèle lundi qu'un lieu similaire est en projet à Nancy, en Meurthe-et-Moselle. 

Hors de la tutelle de l'État ? Ce sont des travailleurs sociaux et des militants associatifs qui travaillent sur ce projet de structure qui pourrait voir le jour dans l'agglomération de Nancy. Mais il pourrait ne pas être compris dans les 13 centres prévus pour le moment l'État. 

Une équipe "encore en construction". Pour le moment, peu de détails ont filtré sur ce centre et la préfecture de Meurthe-et-Moselle a refusé de s'exprimer sur ce sujet. France Bleu a cependant contacté Rachid Sekkour, maire de Vandoeuvre, commune située au sud de Nancy, qui participe au projet. Après une assemblée constitutive début septembre, l'édile prévoit prochainement "une mobilisation des pouvoirs publics : collectivités, le tissu associatif, la protection judiciaire de la jeunesse" ainsi qu'une mobilisation des "acteurs économiques". "L'équipe est encore en construction mais l'idée a suscité quand même beaucoup d'intérêt déjà de la part des pouvoirs publics et je pense que c'est déjà un grand pas", estime Rachid Sekkour, qui est aussi chef d'entreprise.