Bébé panda : "Sa mère s'en occupe très bien"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

L'un des deux nouveaux-nés est décédé, mais l'autre se porte très bien et se montre vigoureux.

Première en France. Deux bébés pandas sont nés vendredi peu avant minuit, au zoo de Beauval dans le Loir-et-Cher. Malheureusement, l'un des jumeaux de la femelle Huan Huan, trop faible, n'a pas survécu. La bonne nouvelle est que l'autre nouveau-né se porte très bien.

Une semaine difficile mais le bébé se montre vigoureux.  Le bébé panda né vendredi soir au zoo de Beauval entame samedi sa "première semaine, la plus difficile" mais il est vigoureux et "tête sa mère", a déclaré samedi matin à la presse le chef vétérinaire du zoo, Baptiste Mulot. Le bébé, un mâle prénommé provisoirement "Mini-Yuan Zi", du nom de son père biologique et compagnon de la mère Huan Huan, est le premier panda né en France. Son jumeau est décédé peu après sa naissance en dépit des efforts des vétérinaires du zoo. "La première semaine est la plus difficile car il est encore très fragile", a averti le vétérinaire. "Il tête sa mère, on va voir s'il faudra compléter avec du lait apporté par les deux soigneuses chinoises venues de la base de reproduction des pandas de Chengdu" (province du Sichuan, sud-ouest de la Chine).

Huan Huan ("Joyeuse") "est une mère très protectrice, ce qui est très bien, mais cela complique un peu la tâche des soigneuses chinoises pour lui retirer le bébé environ toutes les deux heures", a commenté le vétérinaire.
"Le petit est en permanence sur sa mère, et quand on le récupère, il est placé immédiatement en couveuse", a-t-il précisé. Il pesait 142,4 grammes, soit 21,4 grammes de plus que son jumeau à la naissance. A la dernière pesée, il faisait 135 grammes, "ce qui est normal car les bébés perdent un peu de poids après la naissance", a ajouté le vétérinaire.

Dans trois mois, dans l'enclos avec ses parents. Le bébé - boule rose sans poil - s'est montré vif et gigotait sur sa serviette dans la couveuse, contrairement à son jumeau. Les soigneuses chinoises ont tout de suite vu que quelque chose n'allait pas chez l'aîné des pandas. Elles n'ont malheureusement rien pu faire malgré les soins. Le survivant pourra être admiré par le public dès samedi après-midi en vidéo sur les écrans installés dans la zone des pandas. Pour le voir avec ses parents dans l'enclos, il faudra encore patienter trois mois, le temps qu'il grandisse.