Béatification d’Adèle de Batz : mais qui est cette religieuse ?

  • A
  • A
Béatification d’Adèle de Batz : mais qui est cette religieuse ?
@ SEBASTIEN BOZON / AFP
Partagez sur :

La messe de béatification aura lieu à 15h dimanche après-midi, à Agen.

Adèle de Batz de Trenquelléon, religieuse française du début du XIXe, sera béatifiée le 10 juin à Agen, où cette noble, fille d'émigrés durant la Révolution, a fondé en 1816 l'Institut des filles de Marie, plus tard connu comme les Filles de Marie Immaculées ou sœurs marianistes. Elle va être béatifiée à Agen, au parc des expositions. Depuis septembre 2005, les béatifications ont lieu non plus à Rome, mais dans le diocèse d’origine du futur bienheureux.  Elle avait été reconnue bienheureuse, en mai dernier, par le pape François grâce à la guérison d'un cancer en phase terminale.

Et la tumeur a disparu... Au milieu des années 90, une jeune religieuse atteinte d'un cancer prie pendant des jours et des nuits. A Agen, les membres de sa congrégation implorent Adèle de Batz pour qu'elle guérisse. Et lorsque celle-ci se présente pour sa première séance de chimiothérapie, elle n'a plus aucune métastase. Plus aucune tumeur. Ce miracle, c'est le signe qu'Adèle de Batz est proche de Dieu, qu'elle peut intercéder auprès de lui, estime la communauté. 10 ans plus tard, les médecins du Vatican rendent leur verdict : c'est une guérison inexpliquée.

Voilà pourquoi Adèle de Batz sera béatifiée ce dimanche à Agen, là où elle a été religieuse il y a plus de 200 ans. Née en 1789 dans une famille d'aristocrate, Adèle de Batz est contrainte à l'église avec sa famille. Elle crée sa propre communauté religieuse à 15 ans, ouvre une école pour les enfants de la région, et travaille à l'évangélisation des campagnes dans la région d'Agen.

Aujourd'hui, des milliers de jeunes catholiques vont emprunter sur 10 km le chemin pris il y a 2 siècles par Adèle de Batz pour fonder sa première communauté.