Aulnay : Théo exhorte les jeunes à ne pas faire "la guerre" et à rester "unis"

  • A
  • A
Aulnay : Théo exhorte les jeunes à ne pas faire "la guerre" et à rester "unis"
Depuis son lit d'hôpital, Théo a échangé avec François Hollande, mardi. @ Capture d'écran tirée du compte Twitter de François Hollande.
Partagez sur :

Le jeune homme, victime de violences policières jeudi à Aulnay-sous-bois, a échangé avec François Hollande à l'hôpital où il est soigné, mardi. 

Théo, le jeune homme de 22 ans victime de violences policières jeudi à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, a exhorté mardi les jeunes de sa ville à ne pas faire "la guerre" et à rester "unis", sans se livrer à des émeutes. "Stop à la guerre, soyez unis", a lancé le jeune homme depuis l'hôpital Robert-Ballanger d'Aulnay-sous-Bois, lors d'un échange avec François Hollande, selon un enregistrement transmis par l'Élysée.

"Dignité et responsabilité". Le chef de l'État, qui est resté une demi-heure avec Théo entouré de plusieurs membres de sa famille, a indiqué qu'il entendait ainsi "souligner combien il avait réagi avec dignité et avec responsabilité après ce qui lui est arrivé". "Je veux dire un grand merci au président, qui est passé pour moi, c'est vraiment un très grand geste de sa part", a dit le jeune homme, grièvement blessé au niveau de la zone rectale et qui s'est vu prescrire 60 jours d'incapacité totale de travail. "J'ai un message à faire passer à ma ville. J'entends tout ce qu'il se passe en ce moment mais je ne suis pas trop les informations et tout ça, parce que je n'ai pas envie d'être plongé dedans", a-t-il expliqué.