Au volant, 89% des parents admettent conduire dangereusement

  • A
  • A
Au volant, 89% des parents admettent conduire dangereusement
@ MEHDI FEDOUACH / AFP
Partagez sur :

Les départs sont classés orange vendredi, et rouge samedi par Bison Futé. Une raison de plus pour redoubler de vigilance au volant. 

INFO EUROPE 1

On attend de nouveau beaucoup de monde sur les routes ce week-end : ce sera orange dans le sens des départs, rouge samedi indique Bison Futé. Et pourtant le comportement des conducteurs se relâche... même quand ils ont les enfants sur les sièges arrière. Selon une enquête de l'association Attitude Prévention, qu'Europe 1 vous révèle jeudi, 89% des parents reconnaissent avoir un comportement dangereux au volant. 

"Il parle avec ses copains au téléphone". En un an, l'étude pointe des parents plus nombreux à rouler vite, voire très vite. La moitié s'accroche au volant alors qu'ils se sentent fatigués, et 50% des parents ne  respectent plus l'intervalle de deux heures maximum entre deux pauses. C'est 17 points de plus que l'an dernier. Des comportements vraiment dangereux qui n'échappent pas à la banquette arrière : un enfant sur trois de moins de 15 ans a déjà repris son père ou sa mère. "Dans la voiture, tout le temps il parle avec ses copains au téléphone", raconte ainsi une petite fille, interrogée sur la conduite de son père. "Il ne porte pas la ceinture et il conduit fatigué", témoigne un autre enfant.

"Je me lâche, je suis en vacances". Et les raisons invoquées par les parents sont parfois surprenantes. "Comme c'est les vacances, on a un coté 'je me lâche, je suis en vacances'", explique par exemple un conducteur. "On a un trajet de six heures, on va s'arrêter peut-être deux fois. Parce qu'on veut arriver plus tôt, les enfants sont pressés. Comme ça, ça va plus vite", confie une autre. Autant de mauvaises raisons dangereuses, qui se traduisent en chiffres. En juillet et en août, 11,5 personnes en moyenne qui meurent chaque jour sur la route.