Attentats : un Toulousain perd sa cousine et écrit à l'Etat islamique

  • A
  • A
Attentats : un Toulousain perd sa cousine et écrit à l'Etat islamique
La cousine de Simon Castéran a été abattue dans le Bataclan, vendredi soir. @ BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :

SA RÉPONSE - Le journaliste Simon Castéran a perdu sa cousine dans les attentats de Paris, vendredi soir. En réaction, il a décidé de publier une lettre ouverte à l'organisation terroriste. 

"Oui je suis un pervers et un idolâtre". C'est le titre qu'a choisi le journaliste Simon Castéran pour résumer sa lettre ouverte à l'Etat islamique. Vendredi soir, sa cousine Madeleine a été abattue au Bataclan. Sur son blog, dans un texte tout aussi fin qu'ironique, il interpelle le groupe terroriste : " Je suis un Croisé, comme tu dis. Un Croisé de la liberté, de l'amour et de la convivialité ; à la différence, cependant, que contrairement à toi, j'ai évolué depuis le Moyen-Âge. Ma religion n'est pas faite de fer et de sang, comme la tienne, mais de chair et d'espoir".

C'était une femme libre et heureuse, pleine de cette lumière intérieure qui vous manque tant

Des mots pour sa cousine. Comme il le dit lui-même, Simon Castéran a choisi de prendre la plume aussi pour sa cousine. "L’eussiez-vous connue, que vous l’auriez détestée immédiatement", écrit-il à Daesh. "C’était une femme libre et heureuse, pleine de cette lumière intérieure qui vous manque tant. Horreur suprême, c’était aussi une intellectuelle, qui aimait son métier de prof de lettres en collège".

Ce journaliste toulousain s'en prend aussi au caractère prétendument religieux des attentats qui ont frappé Paris, vendredi soir. "Ce que je crois, en revanche, c'est que tu t'arranges bien de Son silence. Qu'en tuant au nom de ce même Islam et des musulmans que tu prétends défendre, tout en les assassinant, c'est la Création divine que tu détruis. Ce qui fait de toi un impie, un pécheur, encore plus coupable que le croyant que tu exècres, ou les païens que nous sommes. Mais cela, les hypocrites ne le savent pas".