La France entière est en deuil depuis dimanche

  • A
  • A
La France entière est en deuil depuis dimanche
Partagez sur :

Dimanche a marqué le début du deuil national de trois jours décrété par François Hollande. Le décret a été publié au Journal officiel. Le président a rencontré l'ensemble des dirigeants politiques.

Deux jours après les attentats les plus meurtriers de l'histoire de France, la journée de dimanche a été placée sous le signe du recueillement avec le début d'un deuil national de trois jours décrété par François Hollande. Au surlendemain des attentats les plus meurtriers en France, le président François Hollande a reçu tout au long de la journée de dimanche l'ensemble des responsables politiques pour préparer la riposte.

  • Le décret publié

Le décret du président François Hollande a été publié dimanche au Journal officiel (JO). "Les 15 novembre, 16 novembre et 17 novembre 2015 sont déclarés jours de deuil national en hommage aux victimes des attentats commis à Paris le 13 novembre 2015", peut-on lire dans le décret paru au JO. C'est la sixième fois seulement qu'une telle mesure est décrétée sous la Ve République.

Durant le deuil national, les drapeaux sont mis en berne et hissés à mi-mât sur les édifices publics. Les cathédrales, comme Notre-Dame, sonneront le glas. Musées, salles de spectacle et établissements culturels publics resteront fermés en Île-de-France. Les écoles rouvriront lundi, quand une minute de silence sera observée à midi partout en France.

  • François Hollande a reçu les chefs de partis

Le chef de l'Etat, l'air grave, a reçu pendant plus d'une heure son prédécesseur et président du parti Les Républicains à l'Elysée. Nicolas Sarkozy a réclamé notamment des "modifications drastiques" de la politique de sécurité et au plan européen "une nouvelle politique d'immigration", tout en soulignant qu'il "n'y a "pas de lien" avec les attentats.

Après son prédécesseur, le chef de l'Etat a reçu à l'Elysée les responsables parlementaires des deux chambres et les chefs de partis pour tenter d'établir l'unité nationale. Avant de s'exprimer devant le Congrès à Versailles lundi, une première pour lui. 

  • Le recueillement, au Bataclan, en France et dans le monde

Deux jours après le drame, la devanture du Bataclan affichait toujours le nom du groupe qui se produisait sur scène lors de l'attaque -Eagles of Death Metal- et l'entrée était toujours cachée par une grande bâche blanche dimanche >>> Découvrez "Recueillement au Bataclan", le reportage d'Europe 1.

Des Parisiens s'étaient retrouvés tout au long de la journée de samedi près des sites visés par les attentats, comme devant le Bataclan. Des rassemblements ont eu lieu dans plusieurs villes de province.

A travers le monde, se sont déroulées de nombreuses manifestations de solidarité avec la France, notamment de l'autre côté de l'Atlantique, à New York, Washington ou au Canada. Après l'antenne de la tour du World Trade Center à New York, érigée sur le site du 11-Septembre, et l'immense tour CN à Toronto, l'emblématique Opéra de Sydney s'est paré des couleurs bleu, blanc, rouge du drapeau français, tout comme la Porte de Brandebourg à Berlin, Trafalgar Square à Londres, ou encore le Christ rédempteur surplombant Rio de Janeiro.