Après Manchester, des contrôles d'identité aux abords des salles de spectacle à Paris

  • A
  • A
Après Manchester, des contrôles d'identité aux abords des salles de spectacle à Paris
Les contrôles d'identité sont désormais autorisés aux abords des salles de spectacle (photo d'illustration). @ MARTIN BUREAU / AFP
Partagez sur :

Le préfet de Police de Paris a pris cette décision par arrêté, mardi après midi, au lendemain de l'attaque qui a fait 22 morts et 59 blessés dans une salle de concert britannique. 

L'attaque qui a fait 22 morts et 59 blessés à Manchester, lundi soir, ravive de douloureux souvenirs en France et notamment à Paris. Un an et demi après les attentats du 13-Novembre, qui avaient notamment visé le Bataclan, un concert a à nouveau été pris pour cible par le terrorisme en Europe, malgré le niveau de sécurité renforcé face à la menace - quatre sur une échelle de cinq au Royaume-Uni. Après ce drame, le ministre de l'Intérieur a adressé aux préfets une circulaire visant à "sécuriser les événements sportifs et culturels de l'été".

765 fonctionnaires détachés à Paris. Mardi, le ministre Gérard Collomb a également demandé au préfet de Police de Paris, Michel Delpuech, de réunir "les responsables des grandes salles de spectacle et des enceintes sportives les plus importantes" afin d'évoquer un éventuel renforcement des mesures de sécurité. Lors de cette réunion, organisée mardi après-midi, le préfet a rappelé que 765 fonctionnaires, militaires, policiers et gendarmes, étaient "déchargés de toute contrainte d'intervention et dédiées à la lutte antiterroriste" à Paris, et donc prêts à prendre "en compte les salles de spectacle et les événements organisés".  

Les contrôles d'identité autorisés. Des mesures ont toutefois été prises, ou renforcées. Dans un communiqué, la préfecture indique que "dès ce soir, l'ensemble des effectifs de la préfecture de Police et des militaires du dispositif Sentinelle adapteront leurs horaires pour sécuriser de manière visible la sortie des salles de spectacle, et ce, jusqu'à nouvel ordre." Il est aussi précisé que Michel Delpuech a pris, cet après-midi, "un arrêté autorisant les contrôles d'identité aux abords des salles de spectacle."

"La vie doit se poursuivre". Plus généralement, la préfecture recommande aux organisateurs de "porter leur attention" sur la surveillance des files d'attente, des accès à la salle et de la sortie des spectacles. Elle demande enfin un "signalement du caractère sensible" éventuel des événements. "La vie sociale, sportive et culturelle de notre pays doit se poursuivre", conclut le communiqué.