Attaques de l’Aude : le gendarme Arnaud Beltrame mort poignardé au cou

  • A
  • A
Attaques de l’Aude : le gendarme Arnaud Beltrame mort poignardé au cou
Le gendarme s'était substitué à une otage dans le supermarché de Trèbes, vendredi. @ Eric CABANIS / AFP
Partagez sur :

Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, mort après les attaques de l'Aude, a été mortellement poignardé au cou, et blessé par balles par le terroriste. 

L’autopsie a fini par parler : le gendarme Arnaud Beltrame, mort des suites de ses blessures après les attaques de l’Aude, a été mortellement poignardé au cou par le terroriste, a appris Europe 1 confirmant une information du Parisien.

Lésions mortelles au cou. Le lieutenant-colonel s’était substitué à la dernière otage de Radouane Lakdim dans le supermarché de Trèbes, vendredi. Il avait été hospitalisé après la fin de l'assaut, avant de succomber à ses blessures samedi matin. L’autopsie a "révélé une plaie gravissime de la trachée et du larynx par arme blanche", qui lui a été fatale, a indiqué une source judiciaire à Europe 1. 

Blessé par balles. Arnaud Beltrame a également été blessé par des tirs d’arme à feu durant l’attaque, l'autopsie ayant mis en évidence des "lésions balistiques non létales". Radouane Lakdim était en effet muni d’un poignard et d’une arme de poing de calibre 7,65 dans le supermarché de Trèbes. Les enquêteurs ne savent toutefois pas encore dans quel ordre précis ont été donnés les coups de poignards et les tirs.