Attaques à Bruxelles : 1.600 policiers et gendarmes supplémentaires déployés en France

  • A
  • A
Attaques à Bruxelles : 1.600 policiers et gendarmes supplémentaires déployés en France
@ PHILIPPE DESMAZES / AFP
Partagez sur :

Après les attentats de Bruxelles, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé un renforcement drastique des lieux sensibles en France. 

1.600 policiers et gendarmes supplémentaires ont été déployés en France, a annoncé mardi matin le ministre de l'Intérieur, quelques heures après qu'une série d'explosions terroriste a frappé Bruxelles. 

"Différents points du territoire". "Ce matin, dès les attaques de Bruxelles connues, j'ai décidé de déployer 1.600 policiers et gendarmes supplémentaires, en différents points du territoire, à la fois sur les contrôles aux frontières mais également dans les infrastructures de transport aérien, maritime et ferroviaire", a déclaré Bernard Cazeneuve. Les préfets ont par ailleurs reçu instruction de renforcer la sécurité dans les gares, les transports en commun, les aéroports et les ports.

Aéroports et gare. En Ile-de-France, 400 policiers et gendarmes supplémentaires ont été déployés, en particulier dans les aéroports de Roissy-Charles-de-Gaulle et Orly, dans le métro et dans les principales gares. Sur le reste du territoire, 600 membres des forces de l'ordre, notamment, ont été déployés en plus des renforts déjà en place.

Palpation et titres d'identité. Dans les transports en commun des "mesures de quatre ordres sont prises", selon le ministre : l'"accès aux zones publiques des transports uniquement réservé aux personnes munies d'un billet et/ou d'un titre d'identité", "messages de prévention" diffusés, "patrouilles de militaires réorientées sur les sites de transport" dans le cadre de l'opération Sentinelle et "mesures de contrôle et palpation systématisées". Le dispositif avait déjà été renforcé samedi, au lendemain de l'arrestation à Bruxelles de Salah Abdeslam, un acteur-clé des attentats du 13 novembre à Paris.