Assises à Nanterre : Sofiane Rasmouk expulsé de la salle d'audience après un esclandre

  • A
  • A
Assises à Nanterre : Sofiane Rasmouk expulsé de la salle d'audience après un esclandre
Sofiane Rasmouk a été évacué de la salle d'audience après un esclandre, jeudi@ JACK GUEZ / AFP
Partagez sur :

Jugé pour tentative de meurtre et viol, le "monstre de Colombes" a été expulsé de l'audience jeudi, au quatrième jour de son procès, après un énième esclandre. 

Sofiane Rasmouk, le "monstre de Colombes", jugé devant la cour d'assises des Hauts-de-Seine pour tentative de meurtre et viol notamment, faits qu'il est accusé d'avoir commis alors qu'il se trouvait en semi-liberté, a été expulsé de l'audience jeudi, après un enième esclandre.

"C'est vous qui ne suivez pas". Tout de noir vêtu, l'accusé a réclamé avec véhémence des bandes de vidéosurveillance qui manqueraient au dossier, prenant les jurés à témoin, alors qu'il était interrogé sur la tentative de meurtre et la tentative de viol sur Priscillia, laissée quasiment pour morte le 7 août 2013 au pied de son immeuble. "C'est vous qui suivez pas", a-t-il rétorqué à la présidente qui lui faisait remarquer qu'il partait une nouvelle fois dans des digressions sans queue ni tête.

"Le juge d'instruction n'a pas fait son boulot, la moitié de l'instruction a été sabotée", a-t-il estimé. "La vérité, ça blesse, hein ? Mettez-moi le maximum!", a-t-il lancé en sortant du box. La veille, il avait récusé ses avocats, Me Francis Terquem et Me Aurélien Barbaut qu'il a même menacé de représailles, estimant qu'il ne le défendait pas comme il le souhaitait. Pour que le procès ne soit pas annulé, Me Terquem a accepté d'être commis d'office. 

Sofiane Rasmouk a été condamné à 24 reprises depuis 2002, notamment pour agression sexuelle. Les faits pour lesquels il est actuellement jugé, commis alors qu'il était en semi-liberté, ont relancé le débat sur la récidive.