Arnaques par téléphone : nos conseils pour éviter de tomber dans le piège

  • A
  • A
0 partage

Les autorités lancent un appel à la prudence face à la multiplication des "ping call". Le journaliste Cyril Brosset livre, sur Europe 1, quelques astuces pour éviter de tomber dans le piège. 

Les ping call se multiplient. Vous l'avez peut-être constaté, les "ping call" ou les arnaques par téléphone se multiplient. Les autorités ont d'ailleurs lancé un appel à la prudence, car cela peut parfois vous coûter cher. Afin de comprendre un peu mieux cette pratique et éviter les arnaques, Cyril Brosset, journaliste à Que Choisir, était l'invité d'Europe Midi lundi.

"Cela peut coûter trois euros l’appel. Ce dernier explique en quoi cette arnaque consiste : "Les ping call sont un type d’arnaque aux numéros surtaxés. Votre téléphone sonne une fois, ou alors pas du tout. Vous avez alors envie de rappeler ce numéro pour savoir qui cherchait à vous contacter sauf qu’en rappelant, vous appelez un numéro surtaxé qui commence par 08 99. Au final, cela vous coûte de l’argent et il n’y a personne au bout du fil. Cela peut coûter trois euros l’appel ou alors c’est un coût proportionnel à la durée de communication, soit 1,35 euro l’appel puis 34 centimes la minute". 

"Ils essaient de rassurer les gens". Il est parfois difficile de ne pas se faire avoir car on peut avoir le sentiment de ne pas appeler un numéro publicitaire, mais un 02 ou un 04 par exemple. Mais Cyril Brosset, l'assure, "cela est fait pour rassurer les gens. Ils disent par exemple que leur numéro a changé et qu’il faut dorénavant appeler un 08". Et alors si jamais vous appelez, que se passe t-il ? Et bien, pas grand chose dans la plupart des cas, comme l'explique le journaliste : "souvent, ce sont des robots qui récupèrent les appels mais, de temps en temps, ce sont des personnes réelles. Vendredi dernier par exemple, j’ai rappelé un numéro. Après qu’on m’ait demandé de confirmer mon numéro, si j’étais un homme ou une femme etc, je suis tombé sur un téléconseiller qui voulait m’envoyer un cadeau, un porte-monnaie. Donc oui, il peut y avoir quelque chose ou quelqu'un au bout du fil. C’est surtout pour des questions juridiques. Mais au bout d’une minute quand j’ai dit que je voulais bien recevoir le porte-monnaie, la personne au bout du fil m’a dit qu’il ne m’entendait plus et qu’il fallait que je le rappelle".

Des factures qui grimpent. Selon une récente étude, on s’aperçoit de la supercherie en moyenne au bout d’une demi-heure. Une durée qui peut vous coûter cher selon Cyril Brosset, "il y a des gens qui ont reçu des factures de 100 ou 150 euros à force d’attendre au téléphone". C'est comme cela que, par exemple, une personne est restée sept heures au téléphone pour un prétendu bon d’achat de 1.000 euros chez Carrefour. Un appel qu'on lui a ensuite facturé 200 euros. "Un grand classique" pour Cyril Brosset. 

Quelques conseils. La première chose à savoir est donc de ne jamais rappeler un numéro en 08 99. "Si jamais le numéro est en 02 ou 04 vous pouvez rappeler mais il ne jamais donner suite à un appel en 08 99", précise Cyril Brosset. Ce dernier précise : "une autre astuce est d’aller sur www.infosva.org, c’est un site sur lequel vous pouvez rentrer le numéro en 08 99 qui vous a appelé et on vous donne le nom de l’éditeur qu’il y a derrière. Et si vous vous êtes fait arnaquer, vous pouvez demander un remboursement, même si cela ne marche pas toujours". Sachez également que si jamais vous recevez des textos qui vous demandent de rappeler un numéro, vous pouvez les transférer à un service Spam, le 33 700, un service mis en place par les opérateurs pour réunir les arnaques.