Après les attentats, AccorHotels et la SNCF s'unissent pour promouvoir Paris

  • A
  • A
Après les attentats, AccorHotels et la SNCF s'unissent pour promouvoir Paris
@ AFP
Partagez sur :

Pour inciter les touristes à revenir à Paris après les attentats, AccorHotels, la SNCF et la région Île-de-France s'unissent pour promouvoir la capitale.

Cinq mois après les attentats du 13 novembre, qui ont encore un impact sur le tourisme dans la capitale, l'hôtelier AccorHotels, la SNCF et la région Île-de-France lancent une campagne de promotion pour donner "un nouvel élan à l'attractivité" de Paris et sa région auprès des touristes français et internationaux.

Paris, une "ville apaisée". "Il faut qu'on arrive à ne jamais oublier mais aussi redonner envie aux touristes français et étrangers de venir à Paris, leur montrer que c'est une ville apaisée", explique le PDG du groupe hôtelier AccorHotels, Sébastien Bazin. AccorHotels, la SNCF et la région Île-de-France ont décidé ensemble de lancer dès lundi, et jusqu'en septembre, une campagne de promotion internationale pour faire venir touristes français et étrangers à Paris et dans sa région. Ils sont soutenus par les Galeries Lafayette, Facebook, la Monnaie de Paris et le chef étoilé Guy Savoy.

Des petits prix et des réductions. Cette initiative intervient quatre mois après le lancement d'une campagne baptisée #ParisWeLoveYou, via les réseaux sociaux, pour redorer l'image du tourisme dans la capitale après les attentats de novembre. Différentes offres telles que "22.0000 billets à petits prix sur TGV, Intercités et transporteurs internationaux à destination de Paris pour le printemps et l'été" et "jusqu'à 30% sur des séjours tout compris chez AccorHotels" seront mises en place, détaillent les trois entités dans un communiqué.

Le tourisme, touché de plein fouet. Sébastien Bazin assure que la conjoncture économique est "encore difficile pour l'hôtellerie à Paris" mais que "cela va de mieux en mieux". Selon le groupe AccorHotels, "on est encore au delà de -10% pour les segments économique et milieu de gamme à Paris, face à un segment luxe qui se porte de mieux en mieux". "Il est très important de se tourner vers les marchés touristiques qui peuvent encore hésiter à venir à Paris et dans sa région", souligne de son côté Guillaume Pepy, président du directoire de la SNCF. Il assure que cette initiative, "portée par les trois acteurs et leurs partenaires, est inédite par sa forme et son volontarisme".